lundi, novembre 30, 2020

L’ONG Sea-Eye récupère 90 migrants en Méditerranée, défiant la marine libyenne

L’ONG allemande Sea-Eye a pu secourir, samedi 26 octobre, 90 personnes qui dérivaient dans un canot de sauvetage en Méditerranée. L’organisation a cependant accusé des garde-côtes libyens de l’avoir menacée avec des armes.

« Nous sommes sous le choc : nous n’avons jamais été menacés de la sorte ! », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) le porte-parole de l’ONG Gorden Isler. Il a déploré que « les pays de l’Union européenne laissent agir de tels individus armés au comportement brutal ».

« Gens masqués et lourdement armés »

Après avoir reçu un appel de détresse venant de personnes à bord d’un canot de sauvetage au large des côtes libyennes, le navire Alan Kurdi a pu localiser l’embarcation à la dérive pour lui porter secours.

« Alors que nous avions déjà pu récupérer dix personnes à bord, notre bateau a été entouré par trois vedettes rapides sur lesquelles se trouvaient des gens masqués et lourdement armés », a expliqué M. Isler. Celles-ci ont effectué des tirs de prévention en l’air et dans l’eau, où étaient tombés plusieurs migrants, selon Sea-Eye.

L’ONG estime qu’elle ne se situait pas dans les eaux territoriales libyennes.

Un « préaccord » entre pays européens

L’organisation n’a pas précisé où elle comptait débarquer les personnes secourues. Cette opération intervient une semaine après le sauvetage de 104 personnes par le navire Ocean Viking de l’ONG SOS Méditerranée.

Un « préaccord » a été trouvé, le 23 septembre, entre la France, l’Allemagne, l’Italie et Malte, ces deux derniers pays étant en première ligne pour les arrivées de migrants. Cette initiative doit permettre d’éviter que les bateaux humanitaires restent bloqués en mer pendant des semaines en attendant que des pays acceptent, au cas par cas, d’accueillir les personnes secourues.

Le chaos qui a suivi la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, a fait de la Libye la voie privilégiée pour les migrants originaires d’Afrique de l’Est, du Sahel et du Moyen-Orient, cherchant à rejoindre l’Europe. Selon l’agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), plusieurs milliers de migrants se trouvent bloqués dans le pays, dans des conditions déplorables.

SourceLe Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Crimes des milices de Haftar à Oubari : l’armée libyenne s’étonne du silence onusien

L'armée libyenne a fait part, dimanche, de son « étonnement » face au silence affiché par la Mission des Nations unies en Libye, au sujet de...

Irak : Le Parlement appelle à une réponse ferme à la suspension des visas...

La suspension de la délivrance de visas par les Émirats arabes unis (EAU) aux ressortissants de 13 pays, dont l'Irak ne cesse de susciter de vives réactions. Cette...

Assassinat du scientifique iranien : Doha appelle Téhéran à calmer les esprits

Samedi, le Qatar a appelé l’Iran «à calmer les esprits et à tenter de trouver des résolutions radicales aux questions aiguës», en commentant l’assassinat...

Irak : un policier tué et un civil blessé lors d’une attaque de «...

Un policier irakien a été tué tandis qu’un civil a été blessé, samedi, lors d’une attaque lancée par l’Organisation terroriste « Daech » à...

Responsable soudanais : la délégation israélienne a visité le système des industries de défense

Le membre du Conseil de la souveraineté soudanaise, Mohamed Al-Feki Suleiman, a déclaré que la délégation israélienne récemment arrivée à Khartoum, a visité le système des...