vendredi, décembre 4, 2020

L’ONU, l’Union africaine et l’Union européenne soutiennent le Mali

L’Organisation des Nations unies (ONU), l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE) ont exprimé leur solidarité avec le Mali dans la lutte contre le terrorisme, après l’attaque de vendredi ayant visé une position des Forces armées maliennes (FAMa) dans localité d’Indelimane, cercle d’Ansongo, au nord du Mali.

«En ces douloureuses circonstances, et au nom de la famille des Nations Unies au Mali, je tiens à exprimer toute ma solidarité au gouvernement et au peuple malien, ainsi que mes encouragements aux forces de défense et de sécurité», a déclaré Mahamat Saleh Annadif, chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), dans un communiqué, samedi.

Annadif a condamné l’attaque dans la même publication.

«La Minusma réaffirme toute sa détermination à œuvrer, conformément à son mandat, aux côtés des autorités et du peuple maliens, ainsi que des partenaires internationaux, pour un retour définitif de la paix», a-t-il ajouté.

L’Union africaine a également réagi par la voix du président de sa Commission, Moussa Faki Mahamat, qui a condamné «fermement cette attaque ignoble».

Il a, en outre, réitéré «sa confiance dans les mesures que le gouvernement du Mali va prendre pour mettre à la disposition de la justice, les auteurs présumés de cette attaque terroriste».

Pour sa part, l’Union européenne a exprimé sa solidarité avec le peuple malien.

«L’Union européenne est aux côtés du gouvernement et du peuple malien pour contrer cette violence grave. Nous continuons à nous engager en appui au Mali pour permettre au pays de rétablir la pleine autorité de l’État sur tout son territoire, d’assurer son développement et la prospérité de ses citoyens», a indiqué de son côté la porte-parole de l’Union européenne, Maja KOCIJANCIC, dans une déclaration.

Vendredi, une position de l’armée malienne avait été attaquée dans la localité d’Indelimane, près de Ménaka.

Selon le dernier bilan officiel publié par le ministre porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, 53 militaires et 1 civil ont été tués dans cette attaque.

Pour rappel, depuis mars-avril 2012, le nord du Mali avait basculé dans la violence, lorsque des groupes terroristes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de nombre de localités dans cette partie du pays.

Délogés en grande partie grâce à une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013, ces groupes continuent à sévir, perpétrant des attaques sporadiques contre les civils et les forces armées, aussi bien maliennes qu’étrangères.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali ainsi qu’aux pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...

Yémen: 9 civils tués dans un bombardement des Houthis

Neuf civils ont été tués et sept autres ont été blessés, jeudi, par des bombardements de rebelles Houthis sur le complexe industriel et commercial...

Bloomberg : vers une réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar tentent de parvenir à un accord pour résoudre leur différend de longue date, sous la pression de l'Administration du Président sortant Donald...