mardi, novembre 24, 2020

l’ONU : Plus de 20 000 combattants de l’EI sont présents en Irak et en Syrie

L’organisation État islamique compte toujours entre 20 000 et 30 000 combattants, répartis à part égale entre la Syrie et l’Irak, selon un rapport d’experts des Nations Unies rendu public lundi.

L’organisation État islamique dispose encore de 20 000 à 30 000 combattants en Irak et en Syrie, malgré les défaites militaires et le recul du groupe jihadiste dans la région, selon un rapport de lONUprésenté lundi 13 août au Conseil de sécurité.

Ces combattants se répartissent de manière à peu près égaleentre l’Irak et la Syrie. Le groupe jihadiste dispose également d’importantes réserves en Libye, avec 3000 à 4000 combattants, mais également dans les régions d’Asie du Sud-Est et d’Afrique de l’Ouest.

Les principaux responsables de l’EI opèrent, eux, depuis l’Afghanistan, où les attentats suicides se sont multipliés ces derniers mois. Nombre de combattants qui ont quitté les territoires contrôlés par l’EI en Irak et en Syrie se sont rendus dans ce pays.

Parmi ces membres de l’organisation État islamique, « il reste une partie importante des milliers de combattants terroristes étrangers », précise le document, rédigé par des observateurs des Nations unies. Mais le flux de ces combattants rejoignant l’EI s’est quant à lui « tari ».

Forte capacité de nuisance

L’EI a perdu le contrôle de la plupart de son « califat » autoproclamé, notamment après avoir été chassé en 2017 de Mossoul et Raqqa, les deux places fortes du groupe jihadiste sunnite en Irak et en Syrie.

Il est cependant « toujours capable de mener des attaques sur le territoire syrien. Il ne contrôle plus totalement de territoire en Irak, mais reste actif grâce à des cellules dormantes », notamment des agents cachés dans le désert, précise encore le rapport.

Certains États membres se sont inquiétés de la possibilité de voir se créer des cellules de l’EI dans le camp de réfugiés de Rokbane, situé dans la zone contrôlée par les États-Unis, dans le sud de la Syrie, et où vivent des familles de combattants.

Les experts ont enfin déclaré que la discipline imposée par l’EI reste intacte et que le chef Abou Bakr al-Baghdadi « reste en position d’autorité », malgré les informations qui disent qu’il a été blessé.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’armée Libyenne : les renforts des milices de Haftar se dirigent vers l’ouest du...

L’armée libyenne a annoncé, dimanche, que de grands renforts militaires de la milice du général putschiste Khalifa Haftar, ont été repérés dans la ville de Benghazi (Est de...

Arabie saoudite : Ben Salmane rencontre le Secrétaire d’État américain, Pompeo, à Neom

Le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane a rencontré, dimanche, le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, dans la ville de Neom, dans le nord-ouest...

Médias israéliens : Netanyahou a tenu une réunion secrète avec Ben Salmane en Arabie...

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, et le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, ont tenu une réunion tripartite, hier dimanche,...

Libye : La Russie protège les Kaniyats et les Émirats arabes unis approvisionnent les...

La Russie a empêché, vendredi, le comité de sanctions au Conseil de sécurité international d’intégrer les milices libyennes des Kaniyats sur la liste des...

Arabie saoudite : Tortures et menaces, voici les nouvelles révélations sur les interpellations du Ritz

Le journal britannique, The Guardian, a révélé jeudi de nouveaux détails sur l’affaire des interpellations du Ritz, dont les faits se sont déroulés en...