4.8 C
New York
samedi, février 24, 2024

Buy now

spot_img

Macron joue un double jeu en Libye

"Macron joue un jeu dangereux en Libye"

« Nous voici dans un hôpital de campagne près de la ligne de front de Ztarna, dans la banlieue de Tripoli. Nous avons été invités à assister à l’Iftar, repas qui rompt le jeûne pendant le Ramadan, avec les troupes de la brigade Yatrib. Et pendant que nous étions ici, nous avons entendu parler de la rencontre du général Khalifa Haftar avec le président français Emmanuel Macron. J’ai demandé au commandant de la brigade ce que cette réunion signifiait pour les Libyens qui combattent sur la ligne de front. Il a dit que « la France jouait un jeu très dangereux en Libye. »

« La France, mais je ne veux pas dire le peuple français, je veux dire Emmanuel Macron, est celui qui a soutenu Haftar. Pour chaque mort ici, Macron est responsable. Ces trois pays arabes, l’Egypte, l’Arabie Saoudite et les Emirats, soutiennent Haftar mais Macron est le plus diabolique de tous. Macron a soutenu Haftar politiquement et militairement. »

Mohamed Khalil Issa Commandant de la brigade Yatrib, Mohamed et ses troupes de Misrata faisaient partie des forces responsables de la victoire dans la bataille de Syrte, le « dernier bastion » du groupe Etat islamique en Libye.

L’ironie, dit-il, c’est que ceux qui ont expulsé le groupe terroriste hors du pays en 2016 sont maintenant appelés terroristes :

« Ceux qui sont avec Haftar maintenant, ils n’ont pas combattu le terrorisme. Nous l’avons fait. La vraie guerre. On s’est battus pendant 7 ou 8 mois. Ce qui a entraîné le martyre de plus de 700 personnes et 12 000 blessés… Vous dites que vous luttez contre le terrorisme à Tripoli et que ce sont des terroristes ?! Ils ont combattu Daech avec moi ! »

« Ces hommes disent qu’ils sont ici pour défendre leur pays et son avenir. Ils estiment qu’Haftar représente une menace pour la démocratie en chemin et la stabilité de la Libye et que la communauté internationale devrait faire beaucoup plus pour arrêter cette guerre. Une guerre à laquelle ces hommes disent vouloir mettre fin le plus vite possible. Une guerre qu’ils auraient préféré voir ne jamais commencée » conclut notre envoyée spéciale Anelise Borges.

L’Élysée a annoncé que la diplomatie française serait « très active dans les prochaines semaines » pour essayer de favoriser une solution même si « nous ne sommes pas naïfs » face à « une situation délicate et difficile à décrypter ». Elle maintiendra pour cela « un dialogue constant » avec l’ONU, l’Italie, ancienne puissance coloniale, les autres capitales européennes, Washington et les acteurs régionaux, comme l’Égypte.

Emmanuel Macron avait reçu le 8 mai le chef du GNA Fayez al-Sarraj, qui avait accusé la France de soutenir le maréchal Haftar, des critiques jugées « inacceptables et infondées » par Paris, mais plutôt répandues dans la région.

SourceEuronews

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici