23.2 C
New York
mercredi, juin 19, 2024

Buy now

spot_img

Manifestations au Soudan: 17 blessés à Khartoum

Le « Comité central des médecins du Soudan » a annoncé que 17 personnes ont été blessés, jeudi, dans des affrontements à Khartoum qui ont opposé la police à des manifestants qui réclamaient la restructuration de l’armée.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, jeudi, par le Comité médical affilié à la « Corporation des professionnels soudanais », l’une des principales composantes des « Forces de la proclamation de la Liberté et du Changement », chef de file du mouvement de prestation qui avait mis fin au régime du président Omar al-Bachir en avril 2019 et qui partagent actuellement le pouvoir avec les dirigeants de l’armée.

« Les marches étaient pacifiques et les révolutionnaires n’avaient que leurs slogans et voix appelant à restaurer les droits, néanmoins, les forces de l’ordre ont réagi selon l’ancienne méthode en usant de la violence et en utilisant des gaz lacrymogènes, des balles réelles, la matraque et le bâton, faisant de nombreuses blessés », lit-on dans le communiqué.

Détaillant les blessures, le communiqué indique « une balle dans l’abdomen bien que l’état du blessé est stable, une balle en caoutchouc au niveau de la jambe et onze blessures avec du gaz lacrymogène provoquant des fractures et des blessures à la tête et dans des plusieurs parties du corps ».

« Une blessure a été également enregistré au niveau du genou et un homme âgé été touché au niveau de la lèvre inférieure. Un jeune d’une vingtaine d’années a été touché à la main à la suite d’un coup de bâton reçu de même qu’une brûlure à la main », mentionne la même source.

Le comité des médecins a souligné qu’il n’hésite pas à revendiquer le limogeage immédiat du chef de la police, qui dispose de toutes les prérogatives et du directeur de la police de la province de Khartoum, l’arrestation des officiers responsables de ces exactions pour qu’ils soient immédiatement interrogés.

Des affrontements avaient éclaté à Khartoum, plus tôt dans la journée du jeudi, après que la police ait usé du gaz lacrymogène pour disperser des protestataires qui appelaient à restructurer les forces armées et à réintégrer des officiers soutenant la révolution après leur limogeage.

Les manifestations ont appelé à la restructuration de l’institution militaire, au limogeage des éléments de l’ancien régime encore dans ses rangs, au démantèlement des milices, à l’édification d’une armée nationale et à la réintégration de l’ensemble des officiers exclus.

Les services de l’ordre ont bloqué les artère menant au commandement général de l’armée, au palais présidentiel et au conseil des ministres dans la capitale, selon le correspondant de AA.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici