jeudi, décembre 2, 2021

Maroc : ouverture du bureau de liaison en Israël dans deux semaines

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a déclaré, mardi, que son pays prévoit d’ouvrir un bureau de liaison en Israël, dans un délai de deux semaines.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse conjointe tenue mardi à Rabat entre Bourita, le Conseiller du président américain, Jared Kushner, et le Conseiller à la sécurité nationale d’Israël, Meir Ben-Shabbat.

Le chef de la diplomatie marocaine a indiqué que son pays ouvrira un bureau de liaison en Israël dans les deux prochaines semaines.

« Le Maroc a convenu avec les États-Unis et l’État d’Israël de s’engager au respect total des points mentionnés dans cette annonce, de les promouvoir et de les défendre », a souligné Bourita.

Et le ministre de préciser que « l’accord stipule que chaque partie mettra totalement en œuvre ses engagements et définira de nouvelles étapes, avant la fin du mois de janvier prochain ».

Le responsable marocain a souligné que l’accord prévoit « la reprise immédiate de contacts complets entre les responsables israéliens et leurs homologues marocains, et l’instauration de relations fraternelles et diplomatiques complètes ».

Il a fait observer, à cet effet, que l’accord conclu entre les trois parties, avait été signé au nom du Royaume du Maroc par le Premier ministre Saadeddine El Othmani, et pour les deux autres parties, par Jared Kushner et Meir Ben-Shabbat.

Plus tôt mardi, le premier vol commercial direct en provenance de Tel-Aviv, a atterri dans la capitale marocaine Rabat, indique le ministère marocain des Affaires étrangères.

Le président américain sortant, Donald Trump, avait annoncé le 10 décembre l’accord de normalisation des relations entre le Maroc et Israël.

Le même jour, Rabat avait fait part de son intention de reprendre les contacts bilatéraux officiels et les relations diplomatiques avec Israël, «dès que possible».

Rabat explique qu’il ne s’agit pas de normalisation, mais plutôt d’une reprise des relations officielles, qui ont été suspendues en 2002.

Trump a annoncé que son pays reconnaissait la souveraineté du Maroc sur la région du Sahara occidental, ainsi que l’ouverture d’un Consulat américain dans la ville de Dakhla située dans le territoire objet de conflit entre Rabat et le Front «Polisario», soutenu par l’Algérie.

Le Maroc et Israël ont entamé des relations limitées en 1993, après la conclusion de l’accord d’Oslo, avant que Rabat ne décide de les suspendre, après le déclenchement de l’Intifada Palestinienne, en 2002.

Le Royaume chérifien devient le seul pays maghrébin à établir des relations avec Israël, après la rupture des relations entre la Mauritanie et Tel-Aviv en 2010, ce qui constitue une percée israélienne remarquable dans la région du Maghreb.

A noter que le Maroc est le quatrième pays arabe à convenir d’un accord de normalisation avec Israël au cours de l’année 2020, après les Émirats arabes, le Bahreïn et le Soudan.

Les quatre pays cités rejoignent ainsi deux pays arabes qui ont signé des accords de paix avec Israël, à savoir la Jordanie (1994) et l’Égypte (1979).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos