jeudi, novembre 26, 2020

Médias israéliens : la victoire de Biden mettra fin au soutien à la droite israélienne

Des anciens diplomates américains et israéliens ont estimé que, la victoire du candidat démocrate Joe Biden aux présidentielles américaines, mettra fin au chapitre de « l’immense » soutien de Washington, et de Donald Trump, à la droite israélienne, selon les médias israéliens.

Donald Trump a remué le couteau dans la plaie des Palestiniens en adoptant une politique, sans précédents, de partialité totale en faveur d’Israël. Sous l’ère de Trump, l’ambassade de Washington a été transférée de Tel Aviv à Jérusalem, le prétendu « accord du siècle » a été approuvé et la souveraineté israélienne a été reconnue au sur le plateau du Golan, selon les Observateurs.

Trump avait également fermé les yeux sur l’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, il avait coupé les aides américaines aux Palestiniens et il avait même gelé les relations avec les dirigeants palestiniens, tout en jouant le rôle de médiateur entre Israël et plusieurs pays arabes pour la conclusion d’accords de paix.

Le quotidien israélien « Haaretz » a rapporté que les prédécesseurs républicains et démocrates de Donald Trump avaient privilégié la solution à deux Etats pour le conflit israélo-palestinien, comme solution pour la paix et la stabilité dans la région, selon des anciens diplomates américains et israéliens.

Cependant, Donald Trump (2016-2020) était passé outre la solution à deux Etats, en donnant carte blanche à Israël pour l’implantation de nouvelles colonies et l’annexion d’autres territoires de Cisjordanie.

Les Palestiniens se sont retrouvés sous apartheid, ce qui est loin d’être une solution équitable pour un Etat souverain et viable, d’après leur opinion.

L’ancien ambassadeur israélien à Washington, Itamar Rabinovich, a déclaré que, en cas de victoire, Joe Biden devrait ramener les États-Unis à l’approche adoptée sous la présidence de Barak Obama ou les autres administrations américaines précédentes, vis-à-vis du conflit israélo-palestinien.

Rabinovich a également ajouté que « la victoire de Biden signifie qu’on va voir la fin de l’immense soutien américain à la droite israélienne ».

Toutefois, l’ancien ambassadeur israélien auprès des Nations unies, Dore Gold, a souligné que Biden est un ami d’Israël et qu’il sera plus compatible avec le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, que son prédécesseur démocrate, Barack Obama.

En ce qui concerne la normalisation entre Tel Aviv et les capitales arabes, Gold a affirmé : « Il est important de voir si Biden, à l’inverse de Trump, demanderait à Israël de faire des concessions aux Palestiniens, avant sa médiation dans des pourparlers de normalisation avec les pays arabes ».

Daniel B. Shapiro, l’ancien ambassadeur américain en Israël sous la présidence d’Obama, a souligné que « Biden avait soutenu et soutient toujours la solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien et considère l’activité coloniale israélienne comme un vrai obstacle à la paix ».

Et d’ajouter : « Biden est convaincu que la solution à deux Etats est primordiale pour garantir le caractère juif et démocrate à Israël ainsi que les droits légitimes des Palestiniens ».

Shapiro a également déclaré que « cette transition politique américaine signifie pour Israël l’arrêt de l’expansion des colonies et le plan d’annexion ainsi que le rétablissement des canaux diplomatiques qui ont été détruits sous l’ère de Trump ».

Et de préciser que Biden poursuivrait les initiatives de normalisation des pays arabes avec Israël mais « il œuvrerait également pour que ces nouvelles relations deviennent une source d’élan et de progrès vers la solution à deux Etats israélien et palestinien ».

Daniel B. Shapiro a exclu le fait que Biden associerait les aides américaines à Israël à ses relations avec les Palestiniens, en soulignant : « Il œuvre à la solution à deux Etats par voie diplomatique et non pas via des menaces et des ultimatums ».

Plus tôt dans la journée du vendredi, les derniers résultats du décompte des présidentielles américaines ont révélé que Joe Biden devance Donald Trump avec un écart de 917 voix dans l’Etat de Géorgie, selon Fox News.

Joe Biden est à six voix seulement de la victoire finale avec 264 grands électeurs, contre 214 pour son adversaire républicain, Donald Trump.

Le processus de vote direct s’est déroulé le 3 novembre courant, tandis que 100 millions d’américains ont déjà voté par anticipation, par correspondance et à distance.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Ben Salmane criblé de critiques à l’ombre de la visite secrète de Netanyahou en...

Les informations diffusées au sujet la visite secrète entreprise par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en Arabie saoudite, a poussé des activistes dénonçant...

Le Qatar attaque en justice la First Abu Dhabi Bank

L'Autorité de régulation du Centre financier du Qatar a annoncé, mardi, dans un communiqué officiel, sa décision d'attaquer en justice la First Abu Dhabi...

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...