mardi, novembre 24, 2020

Méditerranée: deux navires humanitaires avec 164 migrants à bord en attente d’un port où débarquer

Le navire humanitaire Open Arms a secouru dans la nuit de jeudi à vendredi 2 août 69 migrants au large de la Libye, après en avoir secouru quelques heures auparavant 55 autres. De son côté, l’Alan Kurdi, a secouru 40 migrants mercredi. Les deux navires sont à la recherche d’un port pour débarquer.

Alors quel’Ocean Viking, le nouveau navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), s’apprête à appareiller pour la zone des secours au large de la Libye, l’Alan Kurdi de l’ONG allemande Sea-Eye et l’Open Arms de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms sont passés à l’action coup sur coup.

L’ONG espagnole Proactiva Open Arms a annoncé vendredi 2 août avoir repéré en pleine nuit un canot en difficulté. À bord : 69 personnes portant « de terribles signes de violence », dont deux enfants et « une femme enceinte de neuf mois avec des contractions ».

Il y avait déjà sur l’Open Arms deux bébés et une quinzaine de femmes, qui faisaient partie d’un groupe de 55 personnes retrouvées jeudi 1er août à la dérive sur une barque qui prenait l’eau et menaçait de chavirer. Avec désormais 124 personnes entassées à l’ombre de bâches tendues sur le pont, l’Open Arms a mis le cap au nord, mais sa destination n’était pas encore claire.

40 migrants sauvés par l’Alan Kurdi

L’Alan Kurdi avait secouru quelques jours avant 40 migrants originaires d’Afrique de l’Ouest, dont une femme enceinte de six mois, trois jeunes enfants, un homme blessé par balle et deux survivants du sanglant bombardement du centre de détention de Tajoura début juillet près de Tripoli.

Quelques jours plus tôt, Sea-Watch, une autre ONG allemande, avait pour sa part choisi de braver l’interdit et de débarquer de force ses migrants à Lampedusa. Si la justice a invalidé l’arrestation de sa capitaine Carola Rackete, le navire est depuis sous séquestre.

Interdis de pénétrer en eaux italiennes

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a signé un arrêté interdisant à L’Open Arms et l’Alan Kurdi, navire de l’ONG Sea-Eye de pénétrer dans les eaux territoriales italiennes, comme pour l’Alan Kurdi, navire de l’ONG allemande Sea-Eye bloqué depuis jeudi au large de l’île de Lampedusa avec 40 migrants secourus mercredi.

Si les navires des ONG « entrent dans les eaux territoriales italiennes, nous les saisirons un par un. On verra bien qui se fatiguera en premier », a prévenu jeudi Matteo Salvini, le ministre italien de l’Intérieur.

L’Alan Kurdi est resté jeudi au large de l’île de Lampedusa, avant de repartir vendredi 2 août en direction de Malte.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite: Les Palestiniens regrettent et demandent des explications sur la visite de Netanyahou

Le Premier ministre palestinien Mohamed Ishtiyah a exprimé son regret, suite aux informations qui signalèrent qu’un pays arabe menait des négociations pour ouvrir des...

La Coalition arabe annonce « la destruction de 5 mines sous-marines plantées par les Houthis »...

La Coalition arabe a annoncé ce mardi la destruction de 5 mines sous-marines posées par les Houthis au large des côtes du Yémen en mer Rouge. La Coalition a déclaré...

«Netanyahou a bien été en Arabie saoudite», confirment des sources saoudiennes et un ministre...

Des sources saoudiennes et le ministre de l’Education israélien, Yoav Galant, ont affirmé que «les rapports médiatiques diffusés au sujet de la visite secrète...

Amnesty International renouvelle son appel à la libération d’activistes des droits humains en Égypte

L'organisation Amnesty International a renouvelé son appel aux autorités égyptiennes pour qu'elles libèrent immédiatement les dirigeants d'une organisation de défense des droits humains détenus par les autorités. L'appel a été diffusé...

Le Premier ministre israélien se rendra bientôt à Bahreïn

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a annoncé qu'il se rendrait prochainement à Bahreïn, suite à une invitation officielle. Netanyahu a écrit dans un tweet, mardi : "J'ai discuté...