mardi, décembre 1, 2020

Mouvement des Parapluies: À Hongkong, la manifestation vire à l’affrontement avec la police

Ce mercredi 12 juin à Hong Kong, de violents affrontements ont opposé des policiers à des manifestants qui tentaient de faire irruption dans le Parlement de la ville. Des dizaines de milliers de protestataires s’opposent toujours à un projet du gouvernement d’autoriser les extraditions vers la Chine continentale. La cheffe de l’exécutif dénonce des « émeutes organisées ».

Dans le quartier d’Admiralty, la police a plusieurs fois tenté de disperser les manifestants avec des gaz lacrymogènes et des gaz au poivre et, sur place, la situation est toujours très tendue. C’est tout à fait chaotique et personne n’a l’air de savoir où cela va mener. Il s’agit évidemment d’une situation très différente, diamétralement opposée à celle du dimanche 9 juin quand un million de personnes paisibles et pacifistes réclamaient l’abandon de ce projet de loi. Tous étaient alors habillés en blanc et très calmes. Alors qu’ici, tout le monde est en noir, avec des masques de plongée, des casques sur la tête et des chiffons.

Un service d’ordre improvisé s’est organisé et distribue un peu partout à qui en a besoin des bouteilles d’eau, des médicaments pour soigner les manifestants blessés. Mais plusieurs personnes ont parlé de moments particulièrement violents, notamment à l’intérieur du Parlement. Ils ont vu plusieurs personnes sortir ensanglantées.

Grande confusion

Il y a donc énormément de confusion. Une personne aurait perdu un œil. En fin de journée (18h30, heure locale), le Parlement a annoncé qu’il serait à nouveau ouvert, même si le président a dit que ce ne serait pas ce soir que la session commencerait. On voit en effet mal comment – dans une tension pareille, et avec un tel chaos – les parlementaires, même s’ils peuvent physiquement arriver au Parlement, pourraient faire leur travail correctement.

Un monde vraiment impressionnant, beaucoup de jeunes, très calmes alors que les Hongkongais sont assez volubiles. Les gens parlent très peu, s’observent, observent la situation […] C’est une ambiance très lourde, ils sont très bien organisés, ils ont des masques […] J’ai vu également des policiers un peu en retrait, avec des protections, assez tendus. On voyait qu’ils étaient en train de se préparer à l’éventualité d’une intervention.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pompeo au Sultanat d’Oman pour discuter des derniers développements régionaux

Le sultan d'Oman, Haïtham ben Tarik, a discuté avec le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo des derniers développements dans la région, rapporte l'agence de presse omanaise...

Libye : Invalides des milices de Haftar protestent contre la négligence des autorités

En Libye, un groupe d’invalides, des anciens combattants des milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, a protesté, dimanche, contre la dégradation de...

Émirats arabes unis : La plus grande entreprise de bâtiment se déclare officiellement en...

La société de construction qui a contribué à la construction du plus haut bâtiment du monde aux Émirats arabes unis, Arabtec Holding, a officiellement annoncé...

L’armée Azerbaïdjanaise entre à Lachin conformément à l’accord avec l’Arménie

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé, lundi, l’entrée des forces armées azerbaïdjanaises dans la province de Lachin, après 28 ans d’occupation arménienne, suite à...

L’arme utilisée pour tuer le scientifique iranien a été fabriquée en Israël, selon Press...

L’arme ayant servi à tuer le scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh près de Téhéran a été fabriquée en Israël, a rapporté lundi la chaîne de télévision...