jeudi, mai 6, 2021

Niger : 19 civils tués dans une attaque près la frontière malienne

Au moins dix-neuf civils nigériens ont été tués, samedi, dans une attaque dans le village de Gaigorou situé dans la région de Tillaberi, dans l’ouest du Niger.

« Nous étions à un enterrement quand des hommes armés sont venus nous attaquer. Il y a eu plusieurs morts », a expliqué Mounkaila Idé, un des rescapés de l’attaque dans un témoignage rapporté par « Presse libre », une plateforme des médias nigériens.

Une sécuritaire jointe par l’Agence Anadolu a, sous couvert d’anonymat, confirmé l’attaque, évoquant un « bilan provisoire de dix-neuf morts dans les rangs des villageois ».

Aucune déclaration officielle n’a été faite et aucune revendication n’a été enregistrée à propos de l’attaque, jusqu’à dimanche à 13h GMT.

Le village de Gaigorou est situé près de la frontière malienne où les attaques contre des civils nigériens se sont multipliées ces dernières années.

Le 21 mars dernier, des hommes armés non identifiés ont attaqué les localités d’Intazayane, Bakorat, Wirsnat et plusieurs autres hameaux et campements situés dans le département de Tillia (région de Tahoua), près de la frontière malienne.

Selon un communiqué publié par le gouvernement, au moins cent-trente-sept (137) civils ont été tués dans ces attaques.

Le 15 mars, des hommes armés non identifiés ont attaqué des civils nigériens de retour d’un marché hebdomadaire dans la commune de Banibangou située dans la région de Tillaberi et près de la frontière malienne.

Selon un bilan fourni par le gouvernement, cinquante-huit (58) civils ont été tués dans cette attaque.

En janvier dernier, une centaine d’autres civils ont été tués dans l’attaque des villages de Tchomangou et Zaroumdareye, situés près de la frontière malienne. Les régions nigériennes de Tillaberi et de Tahoua, frontalières du nord-Mali, sont confrontées depuis 2017 à des attaques armées récurrentes attribuées aux groupes terroristes opérant dans le Nord du Mali.

À cause de ces attaques, un état d’urgence a été décrété dans toute la région de Tillaberi et une partie de celle de Tahoua.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos