dimanche, novembre 29, 2020

Opération Source de Paix : face aux critiques Erdogan appelle l’Otan à choisir entre la Turquie et les terroristes

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan a fustigé la presse étrangère de manipuler l’opinion publique à propos de l’opération Source de Paix.

Erdogan a animé, lundi, une conférence de presse à l’aéroport Esenboga d’Ankara, avant son départ vers l’Azerbaïdjan pour participer au 7ème Sommet du Conseil turcique, qui se déroulera les 14 et 15 octobre, à Bakou.

À la question d’un journaliste sur les efforts de manipulation de la presse étrangère selon lesquels les civils seraient « affectés » dans la zone d’opération, Erdogan a répondu : « j’estime que nous considérons cette manipulation exactement de la même manière. Leur préférence de rester aveugle à plus de 600 tirs de mortiers réalisés contre notre territoire (depuis la Syrie), est incompréhensible. Évidemment, il ne s’agit pas d’une première. Cela a toujours été leur tactique. Ils appliquent actuellement cette même tactique à l’intérieur et à l’extérieur. Mais il est impossible de cacher les réalités car actuellement, nous avons des martyrs. À cause de ces mêmes tirs de mortiers, nous avons des blessés et des citoyens ayant quitté leurs foyers. »

À propos des déclarations contradictoires des chefs d’État de certains pays, Erdogan a déclaré : « hier, j’ai discuté avec la Chancelière allemande, Angela Merkel, et avant-hier avec le Premier ministre britannique, Boris Johnson. Lors de nos entretiens, j’ai pu constater qu’ils sont sous la pression d’une très sérieuse désinformation. »

« Nous sommes un pays membre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN). L’ensemble de ces pays en sont également membres. Nous sommes actuellement sous la pression et l’agression d’une organisation terroriste. Ainsi, selon l’article 5 du traité de l’OTAN, auprès de qui devraient-ils prendre position? De nous. Allez-vous prendre position aux côtés de votre allié au sein de l’OTAN ou aux côtés des terroristes? Évidemment, ils sont incapables de répondre. »

Concernant les déclarations du Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, à propos des discussions de retrait des soldats américains du nord de la Syrie, Erdogan a indiqué: “c’est une approche positive. Cette approche préserve sa validité. Il n’y a pas de développements contraires. »

Le Président a rappelé que lors de sa récente visite en Turquie, le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg s’était entretenu avec le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

« Il a fait des déclarations positives, a-t-il précisé. Notre entretien était satisfaisant aussi. Sa position est totalement différente de celle d’une partie des pays membres de l’OTAN. »

Interrogé sur la réalisation d’un échange avec la Russie à propos des allégations selon lesquelles le régime syrien serait retourné à Manbij et à Aïn al-Arabe et aurait conclu un accord avec le PYD/PKK, Erdogan a affirmé: “il semblerait qu’il n’y aura pas de problème à Kobani, la Russie a une approche positive. À Manbij, nous procédons comme nous étions convenus. Dans le cadre de notre consensus bilatéral avec les États-Unis, les organisations terroristes devaient quitter Manbij sous 90 jours. Mais une année s’est écoulée, et Manbij n’a toujours pas été évacué. Lorsque cette zone sera évacuée, nous n’allons pas nous y installer en tant que Turquie; ceux sont nos frères arabes, les vrais possesseurs, les tribus, qui vont y entrer.”

Erdogan a réitéré que la lutte de la Turquie est seulement tournée contre les terroristes et le terrorisme.

“Nous sommes un État, nous avons une organisation terroriste en face de nous, a-t-il souligné. Ainsi, contre une organisation terroriste, il ne s’agit pas de faire la guerre mais de lutter. La guerre, quant à elle, se fait entre les États. »

Le Président turc a par ailleurs, relevé le dernier bilan de l’opération Source de Paix : « 550 terroristes ont été neutralisés. »

Revenant sur le 7ème Sommet du Conseil turcique, Erdogan a indiqué qu’elle sera marquante de multiples points de vue.

Le Président turc a indiqué que ce sommet coïncide avec le dixième anniversaire de la création du Conseil turcique. Le 3 octobre 2009, la Turquie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan et le Kirghizistan avait signé l’Accord de Nakhitchevan, le document fondateur du Conseil.

« Avec le sommet à Bakou, nous célèbrerons l’adhésion totale de l’Ouzbékistan parmi nous. Ainsi, notre Conseil se renforcera davantage[…]. Le renforcement de la coopération et de la solidarité dans le monde turc représente pour nous une source de fierté », s’est-il félicité.

À l’occasion du sommet, Erdogan réalisera des entretiens bilatéraux avec les chefs d’État et de gouvernement pour discuter de l’avenir du Conseil et des relations bilatérales.

Par ailleurs, le Président turc a notamment souligné qu’ils informeront leurs interlocuteurs de manière détaillée à propos de l’opération Source de Paix, en cours à l’Est de l’Euphrate, en Syrie.

Opération Source de Paix

L’Armée turque a lancé, le 9 octobre, conjointement avec l’Armée nationale syrienne (ANS), l’opération Source de Paix à l’est de l’Euphrate, contre les organisations terroristes YPG/PKK et Daech, dans l’objectif d’éliminer le corridor de terrorisme établi près des frontières sud de la Turquie, et de rétablir la paix et le calme dans la région.

« Nous assurerons le retour des réfugiés syriens chez eux, grâce à la zone sécurisée que nous créerons, avait affirmé Erdogan. Nous défendrons l’intégrité territoriale de la Syrie et libérerons les habitants de la région des griffes du terrorisme. »

Le ministère turc de la Défense nationale a insisté que « les civils, les innocents, les monuments historiques, culturels et religieux, et l’environnement sont intouchables ».

En revanche, les terroristes du YPG/PKK tirent sur les zones d’habitation civile situées près de la frontière en Turquie, depuis le territoire syrien. Ils ont ainsi tué plusieurs civils, dont un nourrisson de neuf mois.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Irak : Le Parlement appelle à une réponse ferme à la suspension des visas...

La suspension de la délivrance de visas par les Émirats arabes unis (EAU) aux ressortissants de 13 pays, dont l'Irak ne cesse de susciter de vives réactions. Cette...

Assassinat du scientifique iranien : Doha appelle Téhéran à calmer les esprits

Samedi, le Qatar a appelé l’Iran «à calmer les esprits et à tenter de trouver des résolutions radicales aux questions aiguës», en commentant l’assassinat...

Irak : un policier tué et un civil blessé lors d’une attaque de «...

Un policier irakien a été tué tandis qu’un civil a été blessé, samedi, lors d’une attaque lancée par l’Organisation terroriste « Daech » à...

Responsable soudanais : la délégation israélienne a visité le système des industries de défense

Le membre du Conseil de la souveraineté soudanaise, Mohamed Al-Feki Suleiman, a déclaré que la délégation israélienne récemment arrivée à Khartoum, a visité le système des...

Une chaîne émiratie coupable d’atteinte à la vie privée, pour avoir diffusé les aveux...

L’Office of communication (Ofcom), au Royaume-Uni, a jugé, lundi, que «la chaîne émiratie, «Abu Dhabi TV», était coupable de violations à la vie privée,...