dimanche, mai 16, 2021

Palestine: L’UE exige la fin de la colonisation dans les territoires occupés

L’Union Européenne a critiqué Israël pour avoir approuvé la création d’environ deux mille nouvelles colonies en Cisjordanie occupée, et l’a appelé à mettre fin à toutes les activités de colonisation dans les territoires occupés.

Un communiqué publié jeudi par le bureau du Haut Représentant pour la sécurité et la politique étrangère, Josep Borrell, a considéré l’approbation par Israël de la création de nouvelles unités de colonisation comme « une violation du droit international ».

Il a souligné que toutes les activités de colonisation constituent un obstacle à la réalisation de la solution à deux États.

« Nous appelons le gouvernement israélien à respecter le droit international et à mettre fin à toutes les activités de colonisation dans les territoires occupés », indique le communiqué.

Et de souligner que la position de l’Union Européenne est claire sur la politique de colonisation dans les territoires palestiniens occupés et qu’elle ne changera pas.

Le communiqué ajoute que l’UE ne reconnaîtrait aucun changement aux frontières d’avant 1967.

Les autorités israéliennes ont convenu, lundi, de construire 1936 nouvelles unités colonies dans les territoires occupés, selon Peace Now (une organisation non gouvernementale).

Les estimations israéliennes et palestiniennes indiquent qu’il y a environ 670 mille colons en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est, qui vivent dans 196 colonies et 200 avant-postes.

Conformément à la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies, datée du 23 décembre 2016, et appelant à l’arrêt immédiat de la colonisation dans les territoires occupés, les activités de peuplement israéliens constituent une violation flagrante au regard du droit international et un obstacle majeur à la réalisation de la solution à deux États et à une paix juste, durable et globale, comme le rappelait le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, le 20 novembre 2019, devant le conseil de sécurité.

SourceAgences

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos