jeudi, mai 6, 2021

Pour la première fois au Koweït, un ancien Premier ministre en détention provisoire pour corruption

Un tribunal koweïtien a décidé, mardi, de placer l’ancien Premier ministre, Jaber Al-Mubarak Al-Hamad Al-Sabah, en détention provisoire pour soupçons de « corruption » ayant eu lieu il y a des années, dans un fonds appartenant à l’armée.

En tant qu’anicen Premier ministre, Jaber Al-Sabah sera le premier koweïtien occupant ou ayant occupé ce poste, à être placé en détention provisoire pour interrogatoire.

Une source juridique koweïtienne a déclaré à l’Agence Anadolu que le tribunal des ministres koweïtien a « ordonné l’emprisonnement de Jaber Al-Sabah, désormais impliqué, dans l’affaire du Fonds de l’armée. Selon la même source, le tribunal a refusé la libération de l’ancien ministre de l’Intérieur Sheikh Khaled Al-Jarrah Al-Sabah, ainsi que deux commandants de l’armée détenus dans le cadre de la même affaire ».

La source, qui a préféré garder l’anonymat car elle n’est pas autorisée à donner des déclarations aux médias, a indiqué que « le tribunal a décidé d’interdire toute publication liée à cette l’affaire à la suite d’une demande de la défense de l’ancien Premier ministre et de l’ancien ministre de l’Intérieur qui ont exiger la tenue des audiences en secret ».

« Il est interdit de publier des informations ou des données relatives à cette affaire dans tous les médias et dans tous les programmes d’information ou des réseaux sociaux », a ajouté la source.

De son côté, le journal local Al-Qabas (non-gouvernemental) a déclaré que le tribunal a prévu une séance le 27 avril pour examiner l’affaire, sans préciser la durée de détention de l’ancien Premier ministre.

L’affaire remonte à novembre 2018, lorsque l’ancien ministre de la Défense, Cheikh Nasser Al-Sabah, a déposé une plainte auprès du parquet au sujet de ce qu’il a qualifié de « violations et soupçons de crimes liés à l’argent public survenus dans le Fonds de l’armée (dépassant les 240 millions de dinars koweïtiens, soit 768 millions de dollars) ». Suite à quoi, le procureur général décide de soumettre l’affaire au Comité permanent d’enquête pour poursuivre les ministres.

Ces allégations d’abus ont, en effet, eu lieu pendant le mandat de Jaber Al-Mubarak Al-Hamad Al-Sabah à la tête du ministère de la Défense entre 2001 et 2011. Cependant, ce dernier a nié dans des déclarations antérieures la véracité de ces accusations.

Le « Fonds de l’armée » a été créé au même titre que l’armée koweïtienne dans les années 50. Il traite la sécurité nationale du pays et est supervisé par les ministres de la Défense.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos