jeudi, décembre 2, 2021

Rapport des Nations unies sur la Libye : L’activiste Hanan al-Barassi fut tuée après avoir menacé les fils de Khalifa Haftar

Courrier arabe

Le rapport des Nations unies, réalisé sur la Libye, a indiqué que «l’activiste Hanan al-Barassi fut assassinée en novembre dernier, à Benghazi, par des hommes armés, après avoir menacé de publier des preuves qu’elle tenait sur des affaires de corruption, contre les fils de Khalifa Haftar».

Le rapport signala que «l’activiste libyenne fut assassinée en plein jour, alors qu’elle conduisait sa voiture», indiquant «qu’elle était audacieuse en ayant critiqué Khalifa Haftar».

«Avant son assassinat, al-Barassi avait filmé une vidéo en direct, lors de laquelle elle avait parlé de la corruption des officiers sous les ordres de Haftar», avait noté le rapport.

Il ajouta : «Al-Barassi fut assassinée, un an après l’enlèvement de la députée Siham Serkioua, lors de l’opération qui demeure obscure à ce jour».

Le rapport indiqua que «l’enlèvement de Serkioua et l’assassinat d’al-Barassi visait à faire taire les personnalités publiques féminines par la force et la violence».

Rappelons que l’assassinat de l’activiste al-Barassi fut largement condamnée au niveau national libyen et international.

Et bien que les autorités à Benghazi avaient signalé ne pas avoir pu identifier les coupables, des voix appellent toujours à l’ouverture d’une enquête à ce sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos