vendredi, décembre 4, 2020

Riyad et la Coalition arabe ont été appelés par Washington à enquêter sur l’attaque de Saada au Yémen

Le Département d’Etat américain a appelé, jeudi, l’Arabie Saoudite et la Coalition arabe à enquêter sur l’attaque qui a visé un bus transportant des enfants dans la province yéménite de Saada, tuant des dizaines de civils.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse de la porte-parole du Département d’Etat américain, Heather Nauert, tenue jeudi dans la capitale américaine Washington.

« Nous n’avons pas de détails sur ce qui se passe sur le terrain, mais nous suivons les rapports médiatiques, et nous sommes préoccupés par les attaques récentes, a déclaré Nauert. Nous appelons l’Arabie Saoudite et la Coalition arabe à investiguer sur ces attaques et à œuvrer à prendre les mesures nécessaires afin de protéger les civils. »

Et Nauert de poursuivre: « Nous appelons toutes les parties à protéger les civils et nous regrettons les victimes. »

« Vous voyez ce qui se passe… et les Houthis continuent à s’attaquer aux institutions civils en Arabie Saoudite grâce aux armes et aux missiles fournis par l’Iran », a-t-elle renchéri.

Elle a souligné que « l’Arabie Saoudite est un allié stratégique des Etats-Unis dans la région ».

Plus tôt dans la journée de jeudi, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé sur Twitter que « 50 personnes ont été tuées et 77 autres blessées dans l’attaque qui a ciblé un bus transportant des enfants dans la province de Saada, dans le nord du Yémen ce jeudi matin ».

Cependant, le porte-parole des Houthis, Mohamed Abdessalam, a accusé la Coalition arabe d’avoir commis l’attaque.

De son côté, le porte-parole de la Coalition arabe, colonel Turki al-Malki, a affirmé que « l’attaque menée aujourd’hui dans la province de Saada est une opération militaire légitime ».

Al-Malki a ajouté, dans un communiqué diffusé par l’agence de presse saoudienne (SPA,Officiel), que « l’offensive militaire a visé les éléments ayant planifié et attaqué les civils, hier soir, dans la ville de Jazan, et avaient tué et blessé plusieurs civils ».

Il a souligné que l’opération a été menée « conformément au droit international humanitaire et à ses règles coutumières ».

« La Coalition arabe prendra toutes les mesures contre les actions criminelles et terroristes effectuées par les milices houthies appartenant à l’Iran, telles que le recrutement des enfants et leur insertion en champ de bataille, ainsi que leur utilisation comme couverture de leurs attaques terroristes », a-t-il poursuivi.

Al-Malki a noté que « les dirigeants et les éléments terroristes responsables du lancement des missiles balistiques visant les civils recevront leurs comptes dans le cadre des efforts de la Coalition pour empêcher les éléments terroristes de saper la sécurité régionale et internationale ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...

Yémen: 9 civils tués dans un bombardement des Houthis

Neuf civils ont été tués et sept autres ont été blessés, jeudi, par des bombardements de rebelles Houthis sur le complexe industriel et commercial...

Bloomberg : vers une réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar tentent de parvenir à un accord pour résoudre leur différend de longue date, sous la pression de l'Administration du Président sortant Donald...