jeudi, décembre 2, 2021

Septième jour de manifestations à Beyrouth contre la détérioration des conditions de la vie

Des centaines de Libanais se sont rassemblés sur les routes principales de la capitale libanaise Beyrouth, qui avaient été rouvertes après une journée de fermeture.

Les manifestants, qui protestent pour le septième jour consécutif, contre la détérioration des conditions de la vie et la dévaluation de la monnaie locale, ont cependant, menacé de refermer les routes si le gouvernement n’intervient pas rapidement pour prendre des mesures visant à améliorer la situation.

Selon le correspondant de l’Agence Anadolu, les manifestants ont ouvert la plupart des routes principales de la capitale, Beyrouth, sans que les forces de sécurité ne réagissent, tandis que des centaines de personnes continuent de s’y rassembler.

Des témoins oculaires ont rapporté que des accrochages avaient eu lieu entre des manifestants et des passants en raison de la fermeture de la route du pont Al-Kula, avant son ouverture.

Le président libanais, Michel Aoun, a appelé, lors d’une réunion tenue lundi en présence du Premier ministre par intérim Hassan Diab, les services de sécurité à révéler les plans visant à porter atteinte au Liban après que des informations selon lesquelles des parties étrangères œuvreraient à frapper l’économie du pays.

« Nous assistons à une hausse injustifiée du taux de change du dollar, et ceci nécessite la prise de mesures rapides et décisives pour poursuivre ceux qui manipulent le Liban », a-t-il poursuivi.

Le Liban traverse la pire crise politique et économique depuis la fin de la guerre civile. Il n’a, jusqu’à présent, pas été en mesure de former un nouveau gouvernement, depuis la démission du gouvernement Diab le 10 août 2020, six jours après l’explosion catastrophique du port de Beyrouth.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos