jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Shireen Abu Akleh, journaliste palestinienne d’Al Jazeera tuée par des soldats israéliens

Shirine Abou Aqleh, correspondante d’Al Jazeera, a été tuée, durant la matinée du mercredi, par des tirs de l’armée israélienne alors qu’elle couvrait des affrontements dans la ville de Jénine en Cisjordanie occupée.

L’Agence de presse palestinienne officielle (WAFA) a rapporté d’après le ministère de la Santé que la journaliste Shireen Abu Aqleh, 51 ans, a succombé à sa blessure après avoir été touchée par une balle dans la tête.

Un autre journaliste, Ali Samoudi, a également été touché par balle au niveau du dos, a indiqué la même source, précisant que son état est stable.

Le correspondant en question a affirmé que sa collègue, qui couvrait la prise d’assaut de l’armée israélienne dans le camp de Jénine, devrait rapporter les faits en direct à 7h sur la chaine d’Aljazeera.

Ali Samoudi a également signalé que les forces israéliennes ont ciblé directement les journalistes et les équipes de presse sur les lieux, soulignant qu’ils portaient des vestes marquées de la mention « presse ».

Née en 1971 à Jérusalem, Shireen Nasri Abu Aqleh avait d’abord poursuivi des études en architecture à l’Université des sciences et technologies de Jordanie, avant de changer de vocation et se spécialiser en journalisme écrit. La Palestinienne avait obtenu une licence à l’Université de Yarmouk en Jordanie.

La journaliste est retournée ensuite en Palestine, pour travailler sur plusieurs sites tels que l’UNRWA, la radio « Voix de Palestine » et la chaîne satellite d’Amman. Ensuite, la Fondation Moftah, Radio Monte Carlo.

En 1997, Abu Aqleh avait entamé sa carrière au sein d’Al Jazeera, depuis, elle est l’un des visages médiatiques les plus connus.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos