mercredi, juin 16, 2021

Six roquettes lancées du Liban vers Israël, une deuxième depuis jeudi

L’armée israélienne a annoncé, ce mardi, qu’elle avait détecté 6 roquettes tirées depuis le Liban vers la région de Galilée dans le nord d’Israël.

L’armée a déclaré dans un communiqué : « Le service de veille et d’alertes dans la ville de Misgav Am, à la frontière libanaise (région de Galilée), a détecté 6 roquettes tirées depuis l’intérieur du Liban qui sont apparemment tombées à l’intérieur du territoire libanais.

Et d’ajouter : « En représailles, l’artillerie israélienne a pilonné les zones d’où les tirs ont été faits ».

La chaîne israélienne Kan (officielle) a rapporté que des résidents israéliens près de la frontière avaient entendu des explosions.

Elle a fait savoir que des sirènes d’alerte avaient été activées dans le  » Misgav Am » et qu’aucune perte humaine n’avait rapportée.

L’armée israélienne a donné des instructions pour ouvrir des abris dans la zone du « Doigt de Galilée » à une distance allant jusqu’à 4 km de la frontière avec le Liban, selon la même source.

Il n’y a eu aucun commentaire immédiat de la part des autorités libanaises.

L’armée israélienne a annoncé, jeudi dernier, la détection des tirs de 3 roquettes depuis le Liban vers la Galilée.

Le groupe libanais « Hezbollah », allié de l’Iran, a nié être à l’origine des tirs de roquettes contre Israël, qui occupe des territoires libanais.

Israël et l’Iran se considèrent l’un et l’autre comme étant des ennemis jurés.

Les informations faisant état de tirs de roquettes depuis le Liban sont tombées à un moment où l’agression militaire israélienne perdure contre la Bande de Gaza, depuis le 10 mai dernier.

Jusqu’à la journée du lundi, le bilan des victimes de l’agression israélienne contre Gaza a atteint les 212 morts, dont 61 enfants et 36 femmes, en plus de 1 400 blessés, selon le ministère palestinien de la Santé dans la Bande de Gaza.

Concernant la Cisjordanie, le bilan des victimes a atteint les 22 morts, et des centaines de blessés, depuis le 7 mai dernier, selon le ministère de la Santé.

Du côté israélien, 10 personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessés, à la suite de tirs de roquettes par les factions palestiniennes de Gaza qui ont ciblé des zones en Israël.

Depuis le 13 avril dernier, la situation dans les territoires palestiniens a explosé à la suite des attaques « brutales » commises par la police et les colons israéliens à Jérusalem occupée, en particulier contre la mosquée Al-Aqsa et ses environs, et le quartier « Sheikh Jarrah » (centre), et ce, à la suite des efforts israéliens pour déposséder 12 familles palestiniennes de leurs maisons au profit de colons israéliens.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos