9.3 C
New York
dimanche, mars 3, 2024

Buy now

spot_img

Soudan : Le mouvement de contestation s’attache à la désobéissance civile

Courrier arabe

Au Soudan, les Forces de la Liberté et du Changement (FLC) ont annoncé aujourd’hui leur attachement à la désobéissance civile, estimant que le président du Conseil militaire transitionel, Abdel Ftahah Al-Borhan et son vice-président Mohamed Hamdane Dagalo dit «Hameti» «représentent un obstacle» pour la construction d’un pouvoir civil.

Après la déclaration d’Al-Borhan, qui lors d’un discours diffusé sur la chaîne nationale soudanaise, avait éprouvé sa désolation suite aux violences de la place de contestation, et affirma la disposition du Conseil militaire à reprendre les négociations et à ouvrir une nouvelle page, le FLC a lancé un communiqué s’adressant aux contestants.

«Il est clair que le maintien de la commission de sécurité du régime d’Omar El-Béchir, sous la direction d’Al-Borhan et de Hemiti en tête du pouvoir, bloque la route du peuple vers la réalisation de son rêve», avait-il déclaré.

Il appela à lancer une désobéissance civile totale, ajoutant que «c’est un régime qui prépare la régence militaire et qui œuvre à protéger les symboles de l’ancienne administration», affirmant la nécessité de préserver l’aspect pacifique de la révolution et à placer les barricades pour protéger les contestants des tirs de balles.

Des procédures dont l’Association des professionnels soudanais (APS) s’est chargé d’expliquer le déroulement, les résumant en 4 points importants:

  1. La désobéissance civile totale.
  2. Bloquer les rues principales, les ponts et les passages par les barricades.
  3. Paralyser la vie publique par une grève ouverte qui touche à tous les secteurs, toutes les structures, et tous les lieux publics et privés.
  4. L’engagement total à respecter et à préserver l’aspect pacifique de la révolution.

L’APS a aussi souligné que chaque citoyen doit archiver les violations commises contre les civils afin de faire de partager au monde les souffrances infligées aux innocents.

Rappelons que lundi, dès l’aube, les forces du soutien rapide ont attaqué la place de contestation devant le quartier général à Khartoum pour disperser les manifestants faisant recours à une excessive violence.

Si le comité central des médecins soudanais déclare que 60 personnes ont été tuées durant ces deux jours, les personnes à Khartoum, toujours coupées du monde sans Internet et sans téléphone, affirment que «le situation est bien plus grave et que le bilan est largement supérieur».

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici