-0.7 C
New York
vendredi, mars 1, 2024

Buy now

spot_img

Soudan: Le mouvement de contestation se prépare pour une phase cruciale

Courrier arabe

L’Assemblé des professionnels soudanais (APS) a accusé le Conseil militaire transitionnel de tenter de casser le sit-in qui se tient depuis des semaines, devant le quartier général (QG) des forces armés à Khartoum, après l’échec du troisième tour de négociations qui avaient pour but la formation d’un Conseil civil souverain, alors que Madi Abbesun, membre du comité de négociation des Force de la Liberté et du Changement (FLC), a déclaré lors d’une conversation téléphonique avec Al-Jazeera, que la coalition annoncera mardi sa vision de la constitution et des trois niveaux de l’autorité.

L’APS a déclaré, dans une série de tweets, que « le Conseil militaire, la nouvelle copie de l’ancien régime, essaye de briser le sit-in devant le QG de l’armée », demandant aux peule à l’intérieur de la place de contestation d’organiser les rangs et de construire des barricades pour la protection.

L’armée menace

Le Conseil militaire, dans un communiqué, avait mis en garde contre le recours à la pression plutôt qu’aux procédures légales.

Il a ajouté qu’il n’hésiterait pas à briser les manifestations, en cas de violations de l’ordre et de troubles de la sécurité publique, soulignant que toute personne qui commettrait ou participerait à la fermeture des routes, des pistes et des installations vitales, sera punie par la loi.

Accord et désaccord

Réunis trois fois de suite, les forces de coalition et le Conseil militaire n’ont pas abouti à une solution et le compromis politique semble un objectif difficile à atteindre.

Le porte-parole du Conseil militaire, Chams-Eddine Kabbachi, a déclaré dans la conférence de presse tenue après la réunion des forces politiques, que les propositions des deux côtés ont été étudiées, soulignant que le Conseil militaire s’attendait à ce que le Conseil souverain se compose de sept militaires et de trois civiles.

Il a aussi ajouté que les deux partis s’étaient mis d’accord pour ré-ouvrir les routes et les chemins de fer le plus vite possible, affirmant que le temps est un enjeu très important.

Intervention africaine

Dans le même contexte, l’Union africaine (UA) a annoncé la désignation de l’ancien ministre des affaires étrangères en Mauritanie et son ambassadeur en Ethiopie puis au Soudan depuis 2017, Mohammed Hassan, comme envoyé spécial au Soudan qui commencera son travail bientôt.

L’envoyé sera chargé de suivre de près le dossier soudanais et de rapporter toutes les évolutions à l’UA.

Les observateurs estiment que choisir un haut responsable pour une telle mission reflète le souci que se fait l’UA pour la situation au Soudan, une situation qui risque de causé un déséquilibre continental si aucune solution ne s’affirme au plus vite.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici