mardi, juin 15, 2021

Syrie : Ankara suspend «Source de paix» en application de l’accord de la zone sécurisée

Courrier arabe

La Turquie a annoncé, aujourd’hui, mercredi, que les États-Unis l’avait informé que tous les combattants kurdes s’étaient retirés de la zone sécurisée, au nord de la Syrie.

Un communiqué du ministère turc de la Défense a noté: «À ce stade, nous n’avons plus besoin de lancer d’autres opérations, en dehors de la zone opérationnelle actuelle».

Il ajouta: «Conformément à l’accord, qui traite des principes en relations avec la sécurité de nos frontières, en dehors de la zone de l’opération «Source de paix», et la neutralisation des membres du PKK, dans une bande de 30 Km, aucune opération ne sera lancée, en dehors de notre actuelle zone d’opération».

Le communiqué signala également: «À compter d’aujourd’hui –mercredi- les efforts conjoints avec la Russie débuteront, à l’ombre de l’accord établi à Sotchi, le 22 octobre de ce mois, entre le président «Recep Tayyip Erdoğan» et son homologue russe Vladimir Poutine».

Les Américains et la Syrie

Par ailleurs, le président turc avait déclaré, hier selon la chaîne turque «NTV», que les États-Unis, n’avaient pas respecté leurs engagements vers la Turquie, concernant l’affaire de la Syrie.

Elle rapporta ses propos déclarant: «Si les Américains ne respectent pas leurs promesses, nous prendrons les mesures nécessaires, car si nous présentons des concessions, nous ouvrirons le chemin aux organisations terroristes».

Dans ce contexte, hier, à quelques heures de la fin du délai de la trêve en Syrie, les deux présidents russe et turc, étaient parvenus à Sotchi, à établir un accord imposant le déploiement d’unités de la police militaire russe à l’ouest de la Syrie, et ordonnant l’application immédiate de l’accord d’«Adana».

Cependant, il importe de préciser que l’accord, signé en 1998 à Adana entre la Syrie et la Turquie, engage les autorités syriennes à lutter contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) sur leur territoire, assurant la sécurité de leur voisins turcs, imposant la stabilité politique et militaire en Syrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos