vendredi, mars 5, 2021

Syrie: Les raids des forces du régime à Idlib font 24 morts et 200 blessés

Courrier arabe

Plus de 24 civils ont été tués au nord-ouest de la Syrie lors des raids menés par les forces du régime syrien appuyées par les russes, alors que Washington a dénoncé les violations.

L’agence de presse turque «Anadolu» a déclaré que les attaques avaient lieu dans la zone de démilitarisation et que durant les 24 dernières heures, elles étaient menées, en violence, par des avions russes et des avions des forces d’Al-Assad.

Elle soulignât, selon des sources de la défense civile, que les bombardements avaient touché deux centres médicaux ainsi que des villages peuplés d’habitants à Idlib, faisant un bilan temporaire de 24 morts et de 200 blessés graves dont des enfants.

La porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères Morgane Ortagus a déclaré «les attaques aléatoires qui ciblent les civils et les infrastructures publiques comme les écoles, les marchés et les hôpitaux représentent une escalade imprudente et inacceptable», annonçant l’inquiétude des États-Unis d’une action téméraire et de ses complications.

Depuis la fin d’avril, la région d’Idlib est régulièrement prise pour cible par les forces du régime syrien soutenu par la Russie, son fidèle allié. Des offensives qui ont coûté la vie à plus de 260 personnes dont 60 enfants et 40 femmes, et poussé près de 270 mille personnes à fuir.

Et bien que la région a été officiellement reconnue comme «zone démilitarisée» depuis 2018, selon l’accord de Sotchi conclu entre Moscow et Ankara, Al-Assad a relancé les affrontements sous prétexte que la zone été sous le contrôle de « Hayat Tahrir Al-Cham » (l’Organisation de Libération du Levant), une organisation terroriste à ses yeux et au sujet de laquelle les observateurs affirment « qu’il proclama l’élimination totale même si un bain de sang doit être versé».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos