mercredi, novembre 25, 2020

Syrie: retrait des forces kurdes de la frontière turque

Les autorités locales kurdes du nord-est de la Syrie ont annoncé mardi le début du retrait de leurs forces de positions le long de la frontière avec la Turquie, à la suite d’un accord entre Washington et Ankara établissant une « zone de sécurité ».

Ces autorités ont indiqué dans un communiqué que les travaux avaient débuté samedi sur « les premiers pas pratiques -dans le secteur de Ras al-Aïn- avec l’élimination de monticules de terre et le retrait de certaines unités des Unités de protection du peuple (YPG) et d’armes lourdes ».

Principale milice kurde de Syrie et partenaire clé des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), les YPG ont annoncé samedi être prêts à coopérer en vue de la mise en place d’une « zone de sécurité » pour séparer les secteurs kurdes syriens de la Turquie.

Fruit d’un accord conclu entre Washington et Ankara, l’instauration de cette zone tampon est destinée à dissuader la Turquie de lancer une nouvelle offensive contre la milice des YPG, fer de lance des Forces démocratiques syriennes (FDS) mais considérée comme « terroriste » par Ankara.

Le 7 août, Washington et Ankara se sont mis d’accord sur la création d’un « centre d’opérations conjointes », basé en Turquie, pour coordonner la mise en place de cette « zone de sécurité ».

Les contours de la zone tampon sont pour le moment flous -notamment sa profondeur-, et aucun calendrier n’a été avancé pour sa mise en place.

Mi-août, le Pentagone avait indiqué que l’accord serait mis en oeuvre « par étape » mais que les premières opérations allaient commencer « rapidement ».

« Les FDS joueront un rôle positif pour le succès de cette opération »

Ankara a assuré que des postes d’observation et des patrouilles conjointes étaient prévus.

Le régime de Damas a dénoncé une initiative au service des « ambitions expansionnistes de la Turquie ».

Le « centre d’opérations conjointes » turco-américain sur la Syrie fonctionne désormais à « pleine capacité », a annoncé samedi le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

Lundi, les forces kurdes ont procédé a des retraits similaires à Tal Abyad, « cela montre le sérieux de notre engagement » en faveur de l’instauration de cette zone tampon, a encore indiqué mardi l’administration semi-autonome kurde syrienne.

« Nous déploierons tous nos efforts pour garantir la réussite de l’accord avec l’Etat turc, et (la réussite) des efforts menés par les Etats-Unis », avait déclaré samedi le haut commandant des FDS Mazloum Abdi.

« Les FDS joueront un rôle positif pour le succès de cette opération », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Hassaké.

Egalement présent à cette conférence de presse, le général Nicholas Pond, représentant la coalition emmenée par Washington pour lutter contre l’EI, a jugé que l’initiative était « la seule voie pour sécuriser la zone frontalière de manière durable ».

Le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) a annoncé vendredi sur son compte Twitter que les FDS avaient détruit la veille certaines de leurs « fortifications militaires » à la frontière, photos à l’appui.

« Cela démontre l’engagement des FDS à soutenir l’application du mécanisme de sécurité », a-t-il estimé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu visite les Emirats arabes unis et le Bahreïn en début de semaine prochaine

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu effectuera la semaine prochaine une « visite historique » aux Émirats arabes unis et au Bahreïn, a rapporté...

Un reportage d’al-Jazeera pousse la justice française à intervenir sur des pratiques racistes de...

L’investigation Hate Generation (génération de la haine), diffusée par la chaîne informationnelle al-Jazeera, qui avait levé le voile sur les activités racistes de l’extrême...

Égypte : Des activistes interpellés pour avoir reçu des diplomates occidentaux

Des appels internationaux ont dénoncé «la campagne féroce d’interpellations» menée en Égypte, après que l’Organisation de l’initiative égyptienne pour les droits personnels ait annoncé...

Arabie saoudite: Les Palestiniens regrettent et demandent des explications sur la visite de Netanyahou

Le Premier ministre palestinien Mohamed Ishtiyah a exprimé son regret, suite aux informations qui signalèrent qu’un pays arabe menait des négociations pour ouvrir des...

La Coalition arabe annonce « la destruction de 5 mines sous-marines plantées par les Houthis »...

La Coalition arabe a annoncé ce mardi la destruction de 5 mines sous-marines posées par les Houthis au large des côtes du Yémen en mer Rouge. La Coalition a déclaré...