mercredi, novembre 25, 2020

Syrie : Une attaque de l’EI est repoussée par une force appuyée par Washington

L’attaque contre des bâtiments abritant des soldats américains et français a visé vendredi soir le champ pétrolier d’Omar, l’un des plus importants de Syrie, dans l’est de la province de Deir Ezzor.

Une force arabo-kurde appuyée par Washington a repoussé une attaque du groupe djihadiste Etat islamique (EI) contre des bâtiments abritant des soldats américains et français sur un vaste site pétrolier dans l’est de la Syrie, a indiqué samedi une ONG. L’attaque a visé vendredi soir le champ pétrolier d’Omar, l’un des plus importants de Syrie, dans l’est de la province de Deir Ezzor, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Sept djihadistes ont été tués dans les affrontements. « L’attaque a visé les bâtiments du champ pétrolier où les forces de la coalition menée par les Etats-Unis et les Forces démocratiques syriennes (FDS) », une alliance de combattants syriens arabes et kurdes, étaient présentes, a précisé le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. Sept djihadistes ont été tués dans les affrontements qui se sont poursuivis jusqu’à l’aube, a-t-il poursuivi.

Une coalition internationale à laquelle participe la France. La coalition internationale regroupe de nombreux pays occidentaux dont la France mais aussi arabes et intervient, principalement par des raids aériens, pour lutter contre l’EI en Syrie et en Irak voisin. Les FDS ont pris le contrôle du champ pétrolier d’Omar en octobre dernier. « Il s’agit de la plus importante attaque de ce type depuis que les FDS ont repris » ce site, selon Rami Abdel Rahmane.

Des pertes de terrain de l’EI. L’EI s’était emparé de vastes territoires en Syrie et en Irak en 2014, mais il les a quasiment tous perdus depuis.  En Syrie, le groupe extrémiste est combattu à la fois par les FDS appuyées par la coalition internationale anti djihadistes, mais aussi par les forces du régime de Bachar al-Assad soutenues par la Russie. L’EI n’est plus présent que dans certaines zones désertiques du centre et de l’est du pays.

La guerre en Syrie a débuté en 2011 après la répression de manifestations prodémocratie par le régime. Elle s’est complexifiée au fil des ans avec l’implication de puissances régionales et de pays étrangers ainsi que de groupes djihadistes.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu visite les Emirats arabes unis et le Bahreïn en début de semaine prochaine

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu effectuera la semaine prochaine une « visite historique » aux Émirats arabes unis et au Bahreïn, a rapporté...

Un reportage d’al-Jazeera pousse la justice française à intervenir sur des pratiques racistes de...

L’investigation Hate Generation (génération de la haine), diffusée par la chaîne informationnelle al-Jazeera, qui avait levé le voile sur les activités racistes de l’extrême...

Égypte : Des activistes interpellés pour avoir reçu des diplomates occidentaux

Des appels internationaux ont dénoncé «la campagne féroce d’interpellations» menée en Égypte, après que l’Organisation de l’initiative égyptienne pour les droits personnels ait annoncé...

Arabie saoudite: Les Palestiniens regrettent et demandent des explications sur la visite de Netanyahou

Le Premier ministre palestinien Mohamed Ishtiyah a exprimé son regret, suite aux informations qui signalèrent qu’un pays arabe menait des négociations pour ouvrir des...

La Coalition arabe annonce « la destruction de 5 mines sous-marines plantées par les Houthis »...

La Coalition arabe a annoncé ce mardi la destruction de 5 mines sous-marines posées par les Houthis au large des côtes du Yémen en mer Rouge. La Coalition a déclaré...