19.8 C
New York
lundi, juin 17, 2024

Buy now

spot_img

The Guardian: les dictateurs arabes ont comploté pour entraver la révolution au Soudan

Courrier arabe

L’écrivain Simon Tisdall, dans son article publié par le journal britannique « The Guardian », a assuré que les dirigeants de l’Égypte, de l’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes Unis se sont convenus d’œuvrer pour contrarier les aspirations des Soudanais au changement, et à l’élimination du régime militaire.

Tisdall pense qu’il ne s’agit peut-être pas d’une coïncidence si cette violente répression des manifestants sur la place du sit-in au centre de Khartoum survenue lundi passé, a été précédée d’une série de rencontres entre les chefs du Conseil militaire de transition soudanais et les dirigeants de ces régimes arabes despotiques.

Le même écrivain a souligné que ces trois pays appuyaient le régime du président déchu Omar El-Béchir, cependant, après la destitution de ce dernier le 11 avril passé à la suite de la révolte populaire, ces mêmes pays ont mis en place une contre-révolution avec les chefs du coup-d’État militaire.

L’écrivain britannique a rappelé que l’Égypte a appuyé le régime putschiste en prolongeant le délai accordé au Conseil militaire par l’Union Africaine pour transférer le pouvoir aux civils de quinze jours à deux mois.

L’assaut donné par les militaires soudanais contre le sit-in de Khartoum doit sans doute rappeler de vieux souvenirs au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, relève l’écrivain Tisdall.

En effet, al-Sissi a lui-même délogé de manière sanglante des manifestants défendant la démocratie sur les places publiques du Caire telles que « Rabaa », entraînant des centaines de victimes. Pour lui, al-Sissi a écrasé le printemps arabe en Égypte, à travers les arrestations massives et les exécutions.

Le même écrivain a affirmé que les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite ont promis une aide de 3 milliards de dollars au Soudan après la prise du pouvoir par les militaires.

Il souligne les liens forts entretenus par l’armée soudanaise avec ces deux pays du Golfe, rappelant les milliers de ses soldats qu’elle a envoyé pour contribuer à la guerre du Yémen.

Quant aux positions internationales, Tisdall a souligné que Donald Trump semble être satisfait du travail politique réalisé par ses deux alliés émirati et saoudien. Il estime aussi que l’ambassadeur du Royaume-Uni à Khartoum Irfan Siddiq a multiplié les efforts pour parvenir à un règlement pacifique de la crise. Cependant, le gouvernement britannique selon lui paraît être indifférent et désengagé.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici