vendredi, décembre 4, 2020

Theresa May cherche à renforcer les soutiens du Royaume-Uni en Afrique

Du mardi 27 au jeudi 29 août, Theresa May s’est donné comme mission de renforcer ses soutiens en Afrique, alors que le Royaume-Uni doit quitter l’Union européenne le 29 mars 2019. Malgré la volonté de s’entendre sur les termes de la séparation début novembre, le risque d’un Brexit sans accord est réel.
Trouver des alliés commerciaux avant le Brexit
Mardi 28 août, en Afrique du Sud, mercredi 29 au Nigeria et jeudi 30 au Kenya, Theresa May doit rencontrer les dirigeants de ces trois pays du Commonwealth afin de discuter sécurité et relations commerciales dans la perspective duBrexit. « D’ici à 2022, je veux que le Royaume-Uni devienne le premier investisseur des pays du G7 en Afrique », a-t-elle déclaré lors de son escale au Cap.
Alors que les négociations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni avancent avec peine, il est impératif pour la première ministre de trouver des alliés commerciaux et de signer des accords bilatéraux, afin de compenser les pertes économiques attendues du Brexit. « Je souhaite des économies africaines fortes avec lesquelles les entreprises britanniques peuvent faire des affaires de façon libre et équitable », a-t-elle indiqué.
Première visite d’un premier ministre britannique en Afrique subsaharienne depuis cinq ans
Cette tournée africaine est d’autant plus significative qu’il s’agit de la première visite d’un chef du gouvernement britannique en Afrique subsaharienne depuis 2013. Elle complète le cycle des déplacements effectués pendant l’été par les politiques britanniques.
Fin juillet, Jeremy Hunt, ministre des affaires étrangères, s’était entretenu avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian, après une visite à Pékin, où le sujet d’un accord de libre-échange entre les deux pays a été abordé.
Theresa May s’était elle-même rendue en Chine début 2018. Jeremy Hunt a aussi rencontré le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, fin août, dans l’optique de renforcer les relations britanniques avec son allié historique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pour la treizième année consécutive, Israël à la tête de la course aux armements

Israël continue de maintenir sa position à la tête de la course aux armements pour la treizième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport du Global Militarisation...

La résolution de la crise du Golfe n’a rien à voir avec la normalisation...

La solution à la crise du Golfe doit être globale et elle n'a aucun lien avec la normalisation avec Israël. C'est ce qui ressort de...

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...