jeudi, mars 4, 2021

Trump exhorte à la normalisation avec Israël au Moyen Orient

Le président américain, Donald Trump, a déclaré mardi qu’il existait une « prise de conscience croissante » au Moyen-Orient concernant la lutte contre le terrorisme et la promotion des opportunités économiques, appelant les pays de la région à établir des relations entières avec Israël.

C’est ce qui ressort du discours prononcé par le président des États-Unis, devant les leaders et dirigeants du monde participant aux réunions de la 74ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui s’est tenue à New York.

« Il y a une prise de conscience croissante au Moyen-Orient concernant la lutte contre le terrorisme et la promotion des opportunités économiques », a déclaré Trump.

Il a appelé les pays de la région à « établir des relations entières avec Israël ».

Trump a souligné que les Etats-Unis « ne voulaient entrer en conflit avec aucun pays », mais a lancé une attaque virulente contre l’Iran, qui constituerait, selon lui, « une menace pour la paix et la sécurité internationales ».

Et Trump d’ajouter « nous avons dépensé plus de 2,5 trillions de dollars (dépenses militaires) et nous avons l’armée la plus puissante du monde, quoique nous espérons ne pas y avoir recours. »

Dans son discours devant l’Assemblée générale, le président américain a promis de renforcer les sanctions contre l’Iran « tant qu’il continuera à avoir un comportement menaçant».

« Aucun pays ne devrait soutenir l’Iran », a-t-il déclaré. « Depuis 40 ans, nous entendons les dirigeants de ce pays s’attaquer aux autres pour les problèmes dont eux-mêmes sont responsables ».

Et de poursuivre « Les Etats-Unis cherchent à instaurer la paix et l’harmonie dans le monde, car il n’y a pas de guerres éternelle ».

Trump a déclaré aux dirigeants du monde qu’il « combattait des politiques commerciales inéquitables et œuvrait à obtenir un accord avec la Chine ».

Il a ainsi qualifié le système commercial mondial d’ « inéquitable » et ayant été exploité par des pays mal intentionnés, ajoutant que son pays souhaitait « un système commercial équitable et réciproque ».

Le président américain a réaffirmé, lors de son discours, ses positions antérieures concernant la mondialisation. Il a ainsi appelé tous les pays à « se concentrer sur eux-mêmes et à réfléchir d’abord à leurs propres intérêts. Et de renchérir que l’avenir n’appartient pas aux mondialistes, mais aux patriotes ».

Trump a consacré une partie importante de son discours à une attaque en règles contre la politique du président vénézuélien Nicolas Maduro, soulignant que « les États-Unis d’Amérique surveillent de près la situation dans ce pays ».

Sur le volet de l’immigration et des réfugiés, cherchant à entrer aux États-Unis via la frontière mexicaine, Trump a souligné que son pays « ne tolérera pas l’immigration clandestine », affirmant que « ceux qui défendent des politiques d’ouverture des frontières ne le font que pour faire passer clandestinement des personnes et violer leurs droits fondamentaux ».

Et de conclure : »Tant que je serai président des États-Unis, nous appliquerons nos lois, nous protégerons nos frontières et toute personne qui entrera illégalement ne sera pas autorisée à rester. »

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos