lundi, novembre 30, 2020

Trump: les États-Unis ont besoin de l’argent de l’Arabie saoudite

Courrier arabe

Lors d’un entretien avec NBC News, Trump a déclaré que les États-Unis ont besoin de l’argent de l’Arabie saoudite, et qu’il n’est nul besoin de poursuivre l’enquête dans l’affaire du meurtre de Khashoggi commis à l’intérieur du consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre passé.

Cette déclaration intervient quelques jours après un rapport réalisé par l’enquêtrice spéciale des Nations Unis, Agnès Callamard, affirmant qu’il existe des preuves crédibles autour de l’implication de responsables saoudiens haut placés dont le prince héritier Mohammed Ben Salmane dans le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Trump a indiqué: « l’Arabie saoudite achète des quantités énormes d’équipements militaires américains pour un coût de 150 milliards de dollars ». Le journaliste lui a demandé: « cela pourrait-il vous laisser tolérer certains de leurs acte immoraux? », il a répondu: « non, je n’aime pas les actes immoraux de quiconque ».

À une question sur la demande de l’ONU adressé au FBI d’enquêter sur ce meurtre, le président américain a affirmé: « je pense que beaucoup d’enquêtes ont été menées, j’ai lu beaucoup de rapports différents ». Trump a ajouté qu’il n’est pas aussi idiot pour boycotter les saoudiens et les laisser s’armer auprès de la Russie et de la Chine ».

Le journal américain « TheWashington Post » a rappelé que Trump avait pourtant menacé l’Arabie saoudite deux semaines après l’assassinat de Khashoggi de « conséquences sévères » s’il s’avérait qu’elle était responsable de ce crime.

Huit mois plus tard, relève le journal, cette menace a été mise de côté par Trump comme une autre fanfaronnade qu’il aurait oublié ou qu’il n’aurait jamais pensé. « Au lieu de la mettre en exécution, Trump est devenu un fervent défenseur de cette cour royale qui a envoyé une équipe de tueurs pour assassiner Jamal Khashoggi », ajoute le journal.

Notons que le président américain a rappelé à maintes reprises lors de ses discours la protection que les États-Unis assurent à Riyad. Sans cette protection, a-t-il souligné, le régime saoudien se serait écroulé rapidement. En conséquence, Trump déclare à chaque fois que les autorités saoudiennes doivent payer au prix fort cette protection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu préparerait une visite officielle en Égypte, selon la presse israélienne

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu préparerait une visite officielle en Égypte dans les prochaines semaines, afin de rencontrer le Président égyptien, Abdel Fattah...

Le quatrième round du dialogue libyen démarre lundi au Maroc

Le quatrième round des négociations entre la Chambre des Représentants libyenne et le Haut Conseil d'Etat libyen, débutera lundi, dans la ville de Tanger (nord du Maroc),...

Palestine: La solution à deux États devient de plus en plus difficile à atteindre,...

« Il est douloureux que la Cause de la Palestine reste toujours sans résolution jusqu'à présent », a déclaré, dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio...

Israël refoule deux personnalités émiraties respectées dans leur pays

Les autorités israéliennes ont refoulé, samedi, deux personnalités émiraties d’entrer au pays, sous prétexte de ne pas avoir conclu les procédures nécessaires exigées en...

Maariv : les visites mutuelles et contacts entre Israël et l’Arabie saoudite se trament...

Le journal hébreu "Maariv" a révélé, lundi denier, que les relations entre Israël et l'Arabie saoudite existent depuis une longue date à savoir de...