23.2 C
New York
mercredi, juin 19, 2024

Buy now

spot_img

Trump menace l’Iran de représailles et l’Irak de sanctions

Le président américain Donald Trump a menacé dimanche d’imposer de sévères sanctions à l’Irak après que le Parlement de ce pays déchiré par la guerre a adopté une résolution exhortant le gouvernement à expulser les troupes étrangères.

« S’ils nous demandent de partir, sans le faire de façon très amicale, nous leur imposerons des sanctions comme ils n’en ont jamais vu auparavant. Cela leur fera paraître les sanctions iraniennes quelque peu insignifiantes, en comparaison », a déclaré M. Trump aux journalistes à bord de l’avion présidentiel Air Force One.

« Nous disposons là-bas (en Irak) d’une base aérienne extraordinairement coûteuse. Il nous a fallu des milliards de dollars pour la construire (…) Nous ne partirons pas, à moins qu’ils nous la remboursent », a-t-il ajouté.

L’avertissement de M. Trump est intervenu quelques heures après que le Parlement irakien a adopté dimanche un projet de loi obligeant le gouvernement à mettre fin à la présence de forces étrangères en Irak et à les empêcher d’utiliser l’air, l’espace et les eaux irakiens.

Le Premier ministre intérimaire irakien Adel Abdul Mahdi a assisté à la session parlementaire télévisée et s’est adressé aux législateurs, affirmant que « le départ des forces américaines d’Irak sera dans l’intérêt de l’Irak et des États-Unis, en particulier après les derniers développements ».

Le département d’État américain avait déclaré dans un communiqué dimanche que les Etats-Unis étaient « déçus » par les mesures adoptées par le Parlement irakien.

« Nous exhortons vivement les dirigeants irakiens à reconsidérer l’importance des relations économiques et sécuritaires entre les deux pays et la présence continue de la Coalition mondiale pour vaincre l’Etat islamique », indique le communiqué.

La session du Parlement irakien a eu lieu deux jours après qu’une frappe aérienne américaine sur un convoi près de l’aéroport international de Bagdad, dans laquelle ont trouvé la mort Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods du Corps des Gardes de la Révolution islamique d’Iran, et Abu Mahdi al-Muhandis, chef adjoint des forces paramilitaires irakiennes Hachd al-Chaabi.

Plus de 5.000 soldats américains sont déployés en Irak pour y soutenir les forces irakiennes contre les combattants de l’EI, leur fournissant principalement une formation et des conseils.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici