21.2 C
New York
vendredi, juin 14, 2024

Buy now

spot_img

Un Aïd triste au Soudan: les militaires tuent les contestants, coupent Internet et isolent le pays

Courrier arabe

Le premier jour de l’Aid Al-Fitr au Soudan, triste et amère, après les tragiques violences d’hier, et alors que les contestants s’apprêtaient à célébrer la prière du jour sacré, le réseau Internet a été complètement coupé dans tout le pays, un plan appliqué par les militaires pour isoler le pays et étouffer la vérité, là où des informations internes parlent de nouvelles violences contre les civils.

Les militaires exposent leurs cartes

Le président du Conseil militaire transitionnel soudanais Abdel Fatah Al-Borhan a déclaré que le Conseil a décidé de former un gouvernement de gestion des affaires et d’annuler les accords conclus avec les Forces de la Liberté et du Changement (FLC).

Aujourd’hui, dès l’aube, le président s’est adressé au peuple, lors d’une déclaration télévisée diffusée sur la chaîne nationale soudanaise, pour la première fois après les violences du quartier général de l’armée à Khartoum, où 35 personnes ont trouvé la mort, annonçant que le Conseil a décidé d’organiser des élections durant les neuf mois à venir sous supervision internationale et affirmant la suspension définitive des négociations avec le FLC.

Al-Borhan avait accusé le mouvement de tenter d’exclure les forces politiques et militaires afin de s’emparer du pouvoir pour «reconstituer un autre système dictateur où la volonté du peuple et de l’opinion publique sont négligées».

Il souligna que le gouvernement de gestion des affaires en voie de formation sera chargé d’organiser les élections, de juger tous les symboles de l’ancien régime, et de préserver la paix et la stabilité dans le pays.

Affirmant que le Conseil livrera le pouvoir à celui qui sera élu par le peuple, il explique que les militaires n’envisagent pas de gouverner, et qu’ils n’entraveront pas le parcours démocratique du pays.

La révolution résiste 

En réponse au discours du président, l’Association des professionnels soudanais (APS) a déclaré que le discours des militaires «rallume la flamme de la révolution», ajoutant que «l’ancien régime –en phase de renaissance- tente de planer le scénario d’une scène de théâtre mensongère», expliquant que le plan des élections n’est qu’une poudre aux yeux.

L’APS affirma que la grève politique et la désobéissance civile se maintiendront jusqu’à obtention d’un gouvernement civil en tête du pays.

Notant qu’hier, Khartoum a été la scène de graves violences, où les forces de l’ordre tentaient de disperser de force les contestants, en sit-in depuis plus de deux mois devant le quartier générale de l’armée, faisant plus de 35 morts, des centaines de blessés, et une population meurtrie.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici