dimanche, septembre 19, 2021

Un groupe de pression américain annule son contrat avec Khalifa Haftar, suite aux échecs cumulés par ses milices

Courrier arabe

Le site Foreign Lobby Report a déclaré, jeudi, que le groupe de pression américain, Linden Government Solution, a annoncé la résiliation d’un contrat de 2 millions de dollars, qu’elle avait signé en mai 2019 avec « l’armée nationale libyenne », commandée par le général à la retraite Khalifa Haftar.

Le site signala que le groupe, dont le siège se trouve au Texas, avait coupé ses relations avec les milices de Haftar, depuis le 19 juin 2020, «soit après la série de défaites que les troupes du général libyen à la retraite avaient encaissées».

«Haftar avait payé 2 millions de dollars, selon un contrat signé avec le groupe, le 21 mai 2019, pour une durée de 13 mois, dans le but d’approfondir les relations avec l’administration américaine», avait-il expliqué.

Il indiqua que Joseph Fleming, le vice-président exécutif du groupe, justifia l’action en précisant que «le contrat n’avait plus aucun intérêt vu les évolutions de la situation en Libye».

Le site signala que «le groupe de pression comptait retirer son inscription en qualité d’agent étranger, mettant ainsi fin au contrat qui le lie au Centre national du soutien des décisions en Libye, le bras diplomatique des milices de Haftar».

Les missions du groupe

Foreign Lobby Report nota que «le groupe était chargé de convaincre le président américain, Donald Trump, d’annoncer son soutien à Khalifa Haftar», signalant que «la tâche fut accomplie vue que Trump avait diffusé à l’époque un communiqué soutenant Haftar, dans sa lutte contre le terrorisme et que le groupe avait suspendu ses communications avec le Congrès et l’administration de Trump depuis l’été dernier».

À la fin de son rapport, le site signale que «depuis l’implication militaire turque, les échecs cumulés par Haftar l’ont poussé à faire appel aux services de la compagnie russe de sécurité, Wagner», indiquant que c’était le faux pas qui lui attira les foudres de la colère des Américains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos