vendredi, novembre 27, 2020

Un journal israélien dévoile les détails de « l’Accord du siècle »

Courrier arabe

Un journal israélien a publié un document du ministère des Affaires étrangères israéliennes évoquant les points que portera le plan américain pour la paix au Moyen-Orient, connu médiatiquement sous le nom de «Accord du siècle».

Alors qu’aucune des parties palestiniennes, israéliennes ou américaines n’ait confirmé ce que le journal, proche du premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, avait publié, il prétend que le plan comprend les points suivants:

L’Accord :

Un triple accord entre Israël, le Mouvement de libération de la Palestine « Fatah », et le mouvement de la Résistance islamique « Hamas », sera signé pour créer un état appelé «la Nouvelle-Palestine», en Cisjordanie à l’exception des colonies israéliennes et à Gaza.

Nouvelles frontières :

Les masses coloniales en Cisjordanie resteront sous domination des israéliens, et les colonies isolées leurs seront annexées, de ce fait, les périmètres des masses, seront élargis pour contenir les colonies isolées qui leurs seront affiliées.

Jérusalem :

La ville ne sera pas divisée entre les deux nations, et sera la capitale d’Israël et de la Nouvelle-Palestine, et ses habitants arabes seront des citoyens de la Nouvelle-Palestine.

La mairie israélienne de Jérusalem assumera la responsabilité de toutes les fonctions de la ville à l’exception de l’éducation, qui sera des fonctions du gouvernement de la Nouvelle-Palestine, une nouvelle autorité qui aura à payer les impôts à la mairie de Jérusalem.

Il sera interdit aux juifs d’acheter les résidences arabes et aux arabes d’acheter les résidences juives, aucune autre région ne sera annexée à Jérusalem et les lieux saints resterons tels qu’ils le sont.

Gaza :

L’Égypte louera de nouvelles terres à la Palestine afin d’y construire un aéroport, et pour l’agriculture et le commerce, les terres ne seront pas habitables mais uniquement des zones commerciales.

Les pays sponsors :

Les pays qui sponsoriseront cet Accord seront : les États-Unis, l’Union européenne, et les pays du Golfe producteurs de pétrole, ils fourniront un budget de 30 milliards de dollars, pour les projets nationaux en Nouvelle-Palestine, et ce à travers les cinq ans à venir.

Le budget sera divisé comme suite :

Les États-Unis: 20%, l’Union européenne: 10%, les pays du Golfe producteurs de pétrole: 70%, la charge la plus élevée sera celle des pays du Golfe, car ils seront les bénéficiaires de cet accord.

L’armée :

La Nouvelle-Palestine n’aura pas d’armée et les seules armes permises sont les équipements légers de la police.

Une convention de défense sera signée avec Israël et la Nouvelle-Palestine, où Israël s’engagera à protéger le Nouvelle-Palestine de toute attaque extérieure.

La Nouvelle-Palestine devra payer Israël en échange de sa protection, et les coûts de l’action seront déterminés par les pays sponsors.

Canevas de fonctionnement :

Lors de la signature :

1. Hamas rendra ses armes y compris celles cachées chez les égyptiens.

2. Les membres du Hamas continuerons à recevoir leurs salaires de la part des pays sponsors jusqu’à la formation d’un gouvernement.

3. Les frontières de la bande de Gaza seront ouvertes pour le passage des marchandises et des employés vers Israël et l’Égypte, comme est le cas actuellement avec la Cisjordanie et la voie maritime.

4. Après une année, des élections seront organisées, au cours desquelles le gouvernement de la Nouvelle-Palestine sera élu, et tout citoyen palestinien pourra présenter sa candidature.

5. Les détenus palestiniens: une année après les élections et la formation du gouvernement, les prisonniers seront relâchés progressivement sur une période de trois ans.

6. Durant cinq ans, un port et un aéroport seront construits en Nouvelle-Palestine, en attendant, elle pourra exploiter l’aéroport et les ports d’Israël.

7. Une autoroute de 30 m de hauteur sera construite, pour relier la bande de Gaza à la Cisjordanie, avec la participation de : la Chine 50%, du Japon 10%, la Corée du Sud 10%, l’Australie 10%, le Canada 10%, et les États-Unis avec l’Union européenne 10%.

La vallée de la Jordanie :

1. La vallée de la Jordanie restera comme il est, entre les mains d’Israël.

2. La route 90 sera transformée en un quatre chemin.

3. Israël emmétra une concession pour élargir la route.

4. Deux circuits de la route vers la Jordanie seront attribués à la Nouvelle-Palestine, et les points de passage seront sous son contrôle.

Le dilemme : 

1. Si Hamas et le Fatah s’opposent à cet Accord, les États-Unis annuleront les soutiens financiers aux Palestiniens, et s’assurera qu’un état au monde ne transférera de l’argent vers la Palestine.

2. Si le Fatah accepte les conditions de l’Accord et Hamas les refuse, ses dirigeants seront alors responsables des conséquences. Et dans le moindre conflit entre Hamas et Israël, les États-Unis interviendront.

3. Si Israël s’oppose à l’Accord, le support économique pour Tel-Aviv s’arrêtera.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Syrie: Un avion venu des Émirats arabes unis et chargé de dollars américains arrive...

Une source syrienne privée a raconté «qu’un avion syrien était arrivé à la base militaire d'al-Mezzeh, à Damas, venu des Emirats arabes unis (EAU),...

Des comptes Twitter émiratis et saoudiens publient des fausses déclarations d’Obama à propos de...

Des comptes sur Twitter, appartenant à des pays du Golfe, ont publié des déclarations attribuées à l’ancien président américain, Barack Obama, notant que «...

Le gouvernement égyptien à la chasse aux activistes pour tester les réactions internationales

Des sources diplomatiques égyptiennes ont affirmé que «l’affaire de la détention des responsables de l’organisation «Initiative égyptienne des droits personnels» (EIPR) était un plan...

Yémen : Des protestataires condamnent l’enlèvement d’un prédicateur célèbre

Des dizaines de Yéménites ont organisé, jeudi, un rassemblement protestataire à Taïz, au sud-ouest du Yémen, pour dénoncer l'enlèvement du célèbre prédicateur Abdul Qadir...

Le ministre qatari de la Défense discute du renforcement des relations militaires avec son...

Le ministre qatari de la Défense, Khalid bin Mohammad Al Attiyah, a discuté jeudi, avec le ministre américain de la Défense par intérim, Christopher...