vendredi, septembre 24, 2021

Une commission égypto-qatarie discute des moyens de renforcer les relations bilatérales

Le Caire a annoncé mardi, qu’une commission de suivi égypto-qatarie avait tenu une réunion relative aux moyens de renforcer les relations bilatérales.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par le ministère égyptien des Affaires étrangères.

Le communiqué indique que la partie égyptienne était dirigée par l’ambassadeur Yasser Othman, ministre adjoint des Affaires étrangères aux affaires arabes et que la partie qatarie était présidée par l’ambassadeur Ali ben Fahd Al-Hajri, l’envoyé spécial du ministre des Affaires étrangères pour les affaires régionales.

Le ministère qatari des Affaires étrangères n’a, pour l’heure, rien communiqué à ce sujet.

Le 5 janvier, un communiqué avait été publié à l’issue du 41e sommet du Golfe à Al-Ula, au nord-ouest de l’Arabie saoudite, annonçant la fin d’une grave crise qui avait éclaté à la mi-2017, entre le Qatar d’un côté et l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte, de l’autre.

Le 23 février, le comité avait tenu sa première réunion au Koweït pour la première fois depuis la « déclaration d’Al-Ula », afin de mettre en place les mécanismes et les procédures qui allaient définir les étapes prochaines.

En effet, les relations égypto-qataries ont connu des avancées positives, après la signature de la « Déclaration d’Al-Ula ».

Cinq mois après, l’Égypte avait décidé de nommer Amr El-Sherbiny ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Qatar et au mois de juillet, Doha avait nommé Salem bin Mubarak bin Shafi, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Caire.

Le 28 août, l’émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad, avait rencontré le président égyptien Abdelfattah al-Sissi, en marge de leur participation à un sommet international en Irak, dans le cadre de la toute première rencontre depuis la crise de 2017.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos