jeudi, décembre 3, 2020

Une enquête de CNN révèle l’arrivée secrète d’armes américaines au Yémen

CNN a révélé l’arrivée secrète d’équipements et d’armes américains à bord d’un navire saoudien à destination du port yéménite d’Aden.

La chaîne américaine a déclaré jeudi avoir obtenu une séquence vidéo tournée en secret montrant le débarquement de nuit, la semaine dernière, de véhicules blindés « Oshkosh » de fabrication américaine sur le débarcadère du port d’Aden (sud-ouest), indiquant que les images, qui montrent le déchargement d’une variété d’armes fabriquées aux États-Unis, ont été filmées illégalement sur le site de déchargement, puis récupérées et vérifiées, ce qui a suscité une polémique.

Selon CNN, plusieurs témoins oculaires ont rapporté que les autorités yéménites, soutenues par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, avaient arrêté et interrogé les personnes présumées responsables d’avoir fait parvenir cette séquence vidéo aux médias.

Il a déclaré avoir identifié dans des comptes des « lanceurs d’alerte » et des documents portuaires selon lesquels le navire qui avait chargé des armes américaines à Aden la semaine dernière était le « Bahri Hofuf » immatriculé en Arabie saoudite.

Selon les données de Géo-positionnement par satellite, le dernier endroit enregistré du navire le situait le 17 septembre dans le port saoudien de Djeddah, avant de se rendre le lendemain au port de Port-Soudan (nord-est du Soudan).

Le navire a alors cessé d’utiliser le système de Géo-positionnement par satellite avant de réapparaître le 29 octobre de nuit à Aden.

Le port d’Aden est sous le contrôle des forces de la coalition arabe, dont les principaux partenaires continuent d’envoyer des armes fabriquées par les États-Unis dans le pays, malgré la colère du Congrès américain quant à la façon dont Riyad a géré ce conflit sanglant et amer.

Ni le Pentagone ni les autorités saoudiennes n’étaient immédiatement disponibles pour commenter.

Mardi, s’est tenue dans la capitale saoudienne, la signature officielle de « l’Accord de Riyad », entre le gouvernement yéménite et le Conseil de transition du Sud, soutenu par les Émirats arabes unis.

Depuis fin 2017, l’Arabie saoudite a déployé des troupes et des véhicules militaires dans le cadre du renforcement de la sécurité et de la lutte contre la contrebande, selon des déclarations de la coalition arabe dirigée par le Royaume Saoudien au Yémen.

Depuis 2015, une coalition arabe, dirigée par le voisin saoudien, mène des opérations militaires au Yémen pour soutenir les forces gouvernementales, face aux Houthis soutenus par l’Iran et qui contrôlent de nombreuses provinces, dont la capitale Sanaa.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Al-Jazeera : «Une résolution à la crise du Golfe est attendue les heures à venir»

La chaîne informationnelle, Al-Jazeera, a indiqué, hier mercredi, que «les heures à venir pourraient apporter une résolution à la crise du Golfe», signalant que...

10 bases militaires et 20 mille combattants entre forces étrangères et mercenaires en Libye...

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye a mis en garde mercredi contre les répercussions négatives découlant de la présence de 10 bases militaires et...

L’émir du Qatar et Kushner discutent des développements au Moyen-Orient

L'émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, a discuté, mercredi, avec Jared Kushner, gendre et Conseiller du président américain Donald Trump, des derniers...

Libye : Accord sur un mécanisme de vote pour élire le chef du gouvernement...

Les participants au Forum de dialogue politique libyen ont convenu, mercredi, d’adopter un mécanisme de vote pour convenir des critères de candidature pour le...

Tunisie : le Premier ministre appelle à la réouverture des sites de production bloqués

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechici a appelé à la réouverture des sites de production bloqués. Mechichi a présidé, mercredi, une réunion de travail au Palais du...