mercredi, novembre 30, 2022

Une escalade des différends entre l’Égypte et la Turquie à travers des déclarations virulentes et des attaques médiatiques

Courrier arabe

Les différends entre l’Égypte et la Turquie se sont intensifiés durant la semaine dernière qui a connu des déclarations virulentes et des attaques médiatiques provenant des deux parties.

Le journaliste « Nash’at al-Dihi », proche du gouvernement a reçu dans son programme diffusée sur la chaîne « TEN » le penseur de l’islam turc et leader du mouvement « Hizmet » Fethullah Gülen, accusé de diriger la tentative déjouée du putsch menée en 2016 en Turquie.

Le journaliste égyptien a présenté Gülen comme étant « prédicateur », « savant », et « un opposant et leader turc », exprimant son étonnement sur « comment Erdoğan a osé accuser un tel savant de mener un coup d’État ? »

Lors de cet entretien, Gülen a affirmé: « le peuple égyptien éprouve une profonde affection pour le peuple turc et les deux peuples sont compatissants l’un avec l’autre, mais certains responsables turcs ont tendance à entrer dans des polémiques avec leurs homologues égyptiens sur la base de considérations à motivation politique ».

Il a poursuivi: « L’Égypte est capable de servir de modèle si elle maintient cette politique de modération, notamment avec la bonne réputation dont elle jouit. De nombreux pays, en particulier ceux de l’Afrique et certains pays du monde islamique éprouvent un grand respect pour l’Égypte et la voient comme un modèle à suivre ».

Gülen a assuré: « le commandement égyptien, avec sa maturité, est en mesure de créer une énergie collective qui pourra réaliser l’intégration régionale, s’il continue sur cette voie ».

Le mouvement « Hizmet » est classé comme étant terroriste par la Turquie qui demande aux États-Unis de l’extrader pour « sa responsabilité de la tentative déjouée du putsch ayant entraîné la mort de 250 citoyens turcs ». Des sources turques avaient accusé des parties en Égypte et aux Émirats arabes unis d’appuyer l’organisation de Gülen.

D’un autre côté, مes ministres des Affaires étrangères de Grèce, d’Égypte et de Chypre ont émis une déclaration commune à l’issue d’une réunion à New York au cours de laquelle ils ont fermement attaqué la Turquie et ont condamné « les actes illégaux commis par la Turquie dans la mer Égée et à l’est de la Méditerranée, en particulier les activités de forage, le balayage sismique et la présence militaire dans les zones maritimes à Chypre, ce qui viole de manière flagrante le droit international, la souveraineté et les droits souverains de la République de Chypre ».

Samedi passé, le ministère turc des Affaires étrangères a répondu: « nous rejetons totalement les allégations infondées contre notre pays dans la déclaration commune ».

« Les pays de cette région n’ont aucune autorité pour s’ingérer dans les questions relatives à la mer Égée et à Chypre « , a-t-il indiqué.

Suite à l’escalade des différends entre la Turquie et le Chypre autour de l’exploration du pétrole au Moyen-Orient, l’Égypte est intervenu en appuyant le Chypre et la Grèce dans toutes leurs positions contre la Turquie. Le Caire a également adhéré à l’Alliance de la Méditerranée orientale composée de la Grèce, le Chypre et Israël, que la Turquie considère comme une alliance dirigée contre elle.

Dans son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, Erdogan a soulevé à nouveau la question du décès de l’ancien président égyptien Mohamed Morsi, ce qui a provoqué la colère du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Le porte parole du ministère égyptien a accusé Erdogan de « dire des contre-vérités, de soutenir le terrorisme, de commettre des crimes, de perpétrer des violations des droits humains, d’appuyer des extrémistes et des groupes terroristes dans plusieurs pays et d’accueillir les Frères Musulmans et ses stands d’information ».

Le ministère turc des Affaires étrangères à son tour a répondu à son homologue égyptien en rejetant les « déclarations égyptiennes mensongères » et a dénoncé la « critique de la démocratie en Turquie par ceux qui ont pris le pouvoir par le coup d’État tragi-comique ». Il a ensuite appelé le gouvernement égyptien à « satisfaire les revendications du peuple égyptien et à renoncer à l’injustice et à la tyrannie ».

Par ailleurs, les médias turcs publics et privés ont veillé ces derniers jours à couvrir les manifestations qui réclament le départ d’al-Sissi, notamment ceux arabophones et anglophones, ce qui a provoqué la colère des médias égyptiens.

Dernières infos

Le président de la Fédération française de football prend la défense du Qatar et dénonce des critiques excessives

Le président de la Fédération française de football (FFF),...

Plus de 300 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations en Iran

Le commandant de l'armée de l'air des Gardiens de...

La marine israélienne intensifie son activité militaire au large de Gaza

L'armée israélienne a révélé, mardi, que les patrouilles navales...

Cisjordanie: l’armée israélienne démolit deux maisons appartenant à des Palestiniens

L'armée israélienne a démoli, mardi, deux maisons dans l'est...

À ne pas rater

Le président israélien en visite à Bahreïn et aux Émirats arabes unis en décembre prochain

Le président israélien Isaac Herzog se rendra au royaume...

Netanyahu : « Mohammed bin Zayed m’a invité à visiter Abu Dhabi »

L'ancien Premier ministre israélien, vainqueur des dernières élections législatives...

Le président des Émirats arabes unis en visite en Russie mardi

Le président des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Mohamed...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

Plus de 50 mille migrants morts ou disparus dans le monde depuis 2014 (OIM)

Plus de 50 000 décès ont été enregistrés sur les différentes routes migratoires du monde depuis 2014, a indiqué, mercredi, l’Organisation internationale pour les...

Égypte : 12 morts dans une collision entre un bus et un véhicule de transport dans l’est du pays

Douze personnes ont été tuées et trente autres ont été blessées, dimanche en Égypte, dans une collision entre un bus touristique et un poids...

COP27: Biden annonce des aides pour l’Égypte et l’Afrique afin de faire face aux effets du changement climatique

Le président américain, Joe Biden, a annoncé, ce vendredi, l'octroi d'un soutien financier afin d’aider l'Égypte et les pays africains à faire face aux...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here