vendredi, décembre 4, 2020

Une manifestation soudanaise fait huit morts et plusieurs blessés, au moment où Hemiti est au Caire  

Courrier arabe

Le vice-président du Conseil militaire transitionnel (CMT) a prévu aujourd’hui de rencontrer le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi au Caire, dans un temps où huit citoyens soudanais ont été tués et plusieurs autres blessés après avoir été ciblés par des tireurs d’élite, au nord de Cardavane, alors qu’ils participaient à des manifestations de collégiens dans la ville d’al-Abyadh.

Le Comité central des médecins soudanais a annoncé que parmi les morts se trouvait un infirmier, et quatre étudiants, tandis que d’autres sources soudanaises parlaient de plusieurs blessés dans les rangs des manifestants, affirmant que le nombre des décès pouvait augmenter.

Et bien que le communiqué du comité n’avait pas évoqué l’appartenance des snipers, les manifestants ont déclaré qu’ils faisaient partie des Forces de soutien rapide (RSF), sans que le CMT ne commente l’incident jusqu’à cette heure.

Protestations meurtrières

La population s’était manifesté en protestant contre le rapport du comité d’enquête sur les événements de la dispersion du sit-in, mais aussi contre les coupures électriques qui durent plusieurs heures, et la cherté du pain, des provisions et de l’essence.

Dans ce contexte, le site informationnel soudanais «Page news» a noté que «le gouverneur de Cardavane avait imposait le couvre-feu dans la région, en plus de la fermeture des écoles, et ce jusqu’à nouvel ordre».

Le rapport du comité d’enquête

Le président du comité d’enquête sur les événements de la dispersion du sit-in «Moulana Fatah al-Rahmane» a déclaré: «87 personnes ont été tués, et 168 autre blessés en juin dernier, alors que les forces de l’ordre tentaient de disperser un sit-in», signalant que 17 des personnes décédées de trouvaient à l’intérieur de la place du sit-in, et que 48 des blessés ont été touché par balles.

Un rapport boycotté par les Forces de la Liberté et du Changement (FLC), qui a insisté sur une enquête menée par une partie indépendante, sous supervision régionale.

Hemiti au Caire

Ces évolutions se présentent au moment où Mohamed Hamdane Dagalo, alias «Hemiti» a décidé de partir en visite en Égypte, où il a prévu d’importantes discussions avec le président Abdel Fatah al-Sissi.

Une troisième d’un responsable soudanais, en moins de deux mois, laissant selon les observateurs internationaux, ouvrir les portes des pronostics de l’ingérence, du complot, et de la contre révolution.

Sachant qu’al-Sissi est un dictateur putschiste qui dirige son pays d’un point de fer, les conseils qu’il pourra fournir à Hemiti, risquent fort de ne pas être au goût des révolutionnaires soudanais assoiffés de liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pour la treizième année consécutive, Israël à la tête de la course aux armements

Israël continue de maintenir sa position à la tête de la course aux armements pour la treizième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport du Global Militarisation...

La résolution de la crise du Golfe n’a rien à voir avec la normalisation...

La solution à la crise du Golfe doit être globale et elle n'a aucun lien avec la normalisation avec Israël. C'est ce qui ressort de...

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...