mercredi, août 4, 2021

Une plainte dénonçant la torture est portée en France contre un officier émirati

Courrier arabe

Le GCHR (Gulf Center for Human Rights) a déposé une plainte en France, accusant le général émirati, Ahmad al-Raisi, «de pratiquer des actes de torture à l’encontre du prisonnier politique Ahmed Mansour».

L’avocat du GCHR avait expliqué à l’AFP que «le général al-Raisi, qui occupe le poste d’agent au comité exécutif de l’Interpol, celui d’inspecteur général au ministère de l’Intérieur et celui de responsable superviseur des forces de l’ordre, depuis 2015, était impliqué dans des actes de torture infligés à Ahmed Mansour».

Il signala que «Mansour était détenu dans des conditions ressemblantes à celles du Moyen-âge et constituant des actes de torture».

«Depuis le 20 mars 2017, Mansour est enfermé à la prison al-Sadr à Abou Dhabi, dans une cellule d’isolement, de 4 m2 sans couchage ni ouverture pour le protéger du froid, ne pouvant pas voir de médecin, ni proprement utiliser l’eau et les sanitaires», avait-déclaré l’organisme.

GCHR expliqua que «Mansour était détenu dans la cellule d’isolement depuis un long moment, ayant largement dépassé le délai de 15 jours délimité par les normes internationales».

Il signala que «la plainte fut déposée auprès du tribunal pénal à Paris», indiquant que les évolutions seront communiquées à ce sujet.

Notons qu’Ahmed Mansour est un activiste militant des droits de l’homme, il fut détenu en 2017 et fut condamné par les autorités de son pays à 10 ans de prison pour «avoir critiqué le régime et déformer l’image des Emirats arabes unis sur les réseaux sociaux».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos