vendredi, novembre 27, 2020

UNICEF: la guerre contre les enfants en Syrie est loin d’être terminée

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance UNICEF a déclaré qu’il est profondément triste et choqué pour avoir appris la mort de trois enfants à la suite d’une attaque ayant ciblé la ville de Afrin située au nord de la Syrie jeudi passé, considérant que la guerre dans ce pays contre les enfants est bien loin d’être finie.

Dans une déclaration officielle, Geert Cappelaere, directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord a indiqué que depuis le début de l’année, plus de 140 enfants ont été tués assurant que ces chiffres continuent d’augmenter rapidement.

Cappelaere a signalé que d’autres enfants avaient été tués lors des affrontements dans la province d’Idleb au nord-ouest de la Syrie. Trois autres enfants auraient été tués dans l’explosion d’une mine terrestre dans la province de Damas.

Le directeur régional de l’UNICEF a expliqué que cette dernière attaque a été perpétrée à moins de 100 mètres d’une école appuyée par l’UNICEF, ce qui a provoqué des dégâts considérables en plus d’une panique générale et un gros choc parmi les enfants.

Cappelaere a ajouté qu’une école sur quatre en Syrie n’est plus en service à cause de la guerre, soulignant que l’année dernière a connu le plus grand nombre d’attaques ciblant des établissements d’enseignement et leur personnel depuis le début de la crise en 2011.

Il a insisté sur le fait que les enfants ne doivent pas être pris pour cibles, les écoles et le personnel éducatif non plus, assurant que « l’assassinat des enfants est une grave violations dont les auteurs seront tenus pour responsables ».

Il a conclu en considérant les enfants syriens comme les plus grands perdants dans cette guerre.

Rappelons que jeudi passé, près de 11 civils ont été tués par l’explosion d’une voiture piégée dans la ville de Afrin soumise au contrôle des factions de « l’armée nationale » appuyée par la Turquie.

Depuis 8 ans, les enfants syriens souffrent des répercussions de la guerre civile. L’ONU a recensé plus de 12500 violations flagrantes contre des enfants entre 2013 et 2018.

Quant au nombre des enfants syriens non scolarisés, il est estimé à plus de deux millions d’enfants, et plus de la moitié des 5.6 millions de réfugiés syriens répartis dans les pays voisins sont des enfants selon l’ONU.

Il est à noter que l’UNICEF a indiqué, dans un communiqué de presse émis en mars 2019, que l’année 2018 « a été la plus meurtrière pour les enfants syriens ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Qatar : Des nouvelles sur l’affaire du nouveau-né trouvé dans les poubelles de l’aéroport international...

Le procureur général au Qatar a communiqué de nouveaux détails concernant l’affaire du bébé trouvé dans les poubelles de l’aéroport international de Doha, et...

Syrie: Un avion venu des Émirats arabes unis et chargé de dollars américains arrive...

Une source syrienne privée a raconté «qu’un avion syrien était arrivé à la base militaire d'al-Mezzeh, à Damas, venu des Emirats arabes unis (EAU),...

Des comptes Twitter émiratis et saoudiens publient des fausses déclarations d’Obama à propos de...

Des comptes sur Twitter, appartenant à des pays du Golfe, ont publié des déclarations attribuées à l’ancien président américain, Barack Obama, notant que «...

Le gouvernement égyptien à la chasse aux activistes pour tester les réactions internationales

Des sources diplomatiques égyptiennes ont affirmé que «l’affaire de la détention des responsables de l’organisation «Initiative égyptienne des droits personnels» (EIPR) était un plan...

Yémen : Des protestataires condamnent l’enlèvement d’un prédicateur célèbre

Des dizaines de Yéménites ont organisé, jeudi, un rassemblement protestataire à Taïz, au sud-ouest du Yémen, pour dénoncer l'enlèvement du célèbre prédicateur Abdul Qadir...