mardi, novembre 30, 2021

UNRWA: Plus de la moitié des enfants de Gaza ont besoin de soutien psychologique

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a déclaré mercredi, que plus de la moitié des enfants de la Bande de Gaza avaient besoin de soutien psychologique, en raison des répercussions de la dernière agression israélienne perpétrée en mai dernier contre l’enclave palestinienne.

C’est ce qu’a déclaré le nouveau directeur des opérations de l’UNRWA à Gaza, qui a pris ses fonctions en août dernier, Thomas White, lors d’une rencontre avec des journalistes, tenue dans son bureau.

« Grâce à notre contact avec les réfugiés palestiniens à Gaza, nous avons constaté que l’impact psychologique était extrêmement étendu, en particulier chez les enfants », a fait savoir White.

Et le responsable onusien d’expliquer que 9 090 enfants ont récemment eu des problèmes comportementaux et subi des traumatismes, notant qu’un soutien psychologique préliminaire leur a été fourni.

Le responsable a souligné que la récente agression israélienne avait sapé les progrès économiques qui étaient attendus au cours de cette année à Gaza, estimés à 0,3%.

Il a également ajouté ce qui suit: « Les conditions dans la Bande de Gaza sont difficiles, surtout à la lumière des taux élevés du chômage et de la pauvreté. La personne qui reçoit un salaire mensuel subvient quant à elle aux besoins de deux à trois familles élargies ».

Plus de deux millions de personnes dans la Bande de Gaza endurent de mauvaises conditions économiques, en raison du blocus israélien en place depuis 2006.

Selon un rapport publié en août dernier, par le Bureau central palestinien des statistiques (gouvernemental), le nombre de chômeurs dans la Bande de Gaza a atteint les 212 000, avec un taux de chômage de 45 %.

White a qualifié l’accord de cessez-le-feu dans la Bande de Gaza d’important, soulignant que l’UNRWA avait documenté les dommages totaux ou partiels ayant touché environ 8 300 maisons (appartenant à des familles de réfugiés palestiniens).

Il a indiqué que l’agence onusienne poursuivait ses efforts pour négocier avec les donateurs en vue d’entamer la reconstruction des maisons de réfugiés palestiniens complètement détruites, notant que l’Allemagne a accepté de le faire.

Dans ce contexte, il a déclaré que l’UNRWA avait commencé la distribution des aides financières pour réparer les maisons endommagées suite à l’agression israélienne ainsi que la préparation d’abris pour accueillir les personnes déplacées en cas de nouveau conflit ou en prévision de toute urgence.

« Nous avons réhabilité nos 50 centres d’hébergement et augmenté leur capacité. Ils peuvent désormais accueillir environ 150 000 personnes », a fait observer White.

Le département des achats de l’agence onusienne, a commencé à reconstituer le stock, – hors produits alimentaires -, des outils de stérilisation et des ustensiles de cuisine.

Au cours de la période allant du 10 au 21 mai dernier, Israël avait lancé une offensive sur la Bande de Gaza. L’agression de l’Etat hébreu avait duré 11 jours et fait des morts et des blessés parmi les Palestiniens. Les factions palestiniennes ont répondu à l’agression en tirant des centaines de missiles vers plusieurs villes israéliennes.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos