samedi, mai 8, 2021

Washington et Téhéran conviennent d’entamer des négociations indirectes sur le nucléaire

Les États-Unis ont déclaré, vendredi, avoir accepté de participer à des pourparlers indirects sur le nucléaire avec l’Iran à partir de la semaine prochaine, ce qui pourrait constituer une percée majeure et mettre fin à une impasse qui dure depuis des mois.

Le porte-parole du département d’État, Ned Price, a déclaré que, pour l’instant, il n’y aurait pas de discussions directes avec l’Iran et que les États-Unis s’engageraient plutôt dans des discussions « avec nos partenaires européens, russes et chinois ».

Ces discussions seront axées sur l’identification des « questions liées à un retour mutuel au respect » de l’accord nucléaire de 2015, a déclaré le porte-parole dans un communiqué parvenu à l’Agence Anadolu.

La diplomatie de la navette sera centrée sur les groupes de travail qui seront formés par l’UE avec les autres participants au plan d’action global conjoint (PAGC), dont l’Iran.

« Les principales questions qui seront abordées sont les mesures nucléaires que l’Iran devrait prendre pour se conformer à nouveau aux termes du Plan d’action global conjoint et les mesures d’allègement des sanctions que les États-Unis devraient prendre pour revenir au respect des dispositions du PAGC « , a déclaré le porte-parole du département d’État.

Bien que l’administration de Joe Biden n’envisage pas pour l’instant de tenir des pourparlers directs avec l’Iran, Price a déclaré que les États-Unis « y restent ouverts. »

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos