lundi, novembre 23, 2020

Washington Post : La protection de Trump au régime saoudien criminel est une honte

Courrier arabe

Le journal américain «The Washington post» (WP), a déclaré que le président américain Donald Trump semble négliger l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi par ses compatriotes et privilégie les ventes d’armes avec eux, notant que son alliance avec le prince héritier Mohamed Ben Salmane est «une honte» pour l’humanité.

Le Washington Post expliqua dans son éditorial, que deux semaines après l’assassinat de Khashoggi, Trump menaça l’Arabie saoudite des conséquences du crime, pour changer de position huit mois après les faits, et affirmer que ses précédentes propos étaient «intentionnels».

Le journal ajouta que grâce à l’investigation de la rapporteuse spéciale de l’ONU, Agnès Kalamar, «qui affirma que le meurtre de Khashoggi était un crime extrajudiciaire et que l’Arabie saoudite en est le seul responsable», le coupable est désormais identifié, et les sanctions devraient tombées au plus vite, mais au contraire, Trump protège les meurtriers et en plus, il leur vend des armes.

Et sachant que les saoudiens n’ont toujours pas révélé les coulisses du meurtre, et que leur dernier soucis était de châtier les coupables, le WP note que le président américain avait déclaré lors d’une émission télévisée que le FBI avait suffisamment enquêté sur l’affaire, soulignant qu’il visait à camoufler les faits.

Le journal continue en affirmant que toute l’administration de Trump œuvrait pour les mêmes objectifs, il souligne que lors de sa visite à Riyad lundi dernier, le ministre américain des Affaires étrangères, Mike Pompeo, ne voulait pas agacer le roi avec l’histoire des détentions arbitraires et des tortures des femmes saoudiennes militantes des droits de l’homme, mais qu’il avait gratifié la rencontre avec le roi Salmane qu’il jugea «fructueuse».

Au final, le WP mentionna que le fait que les saoudiens ont assassiné un journaliste qui croyait à la démocratie, ne semble pas importer Trump au même titre que la protection de la dictature saoudienne.

Notant que les États-Unis n’avaient aucun profit à tirer de cette protection, mais au contraire, le résultat de leur alliance avec un système criminel qui mène une guerre désastreuse au Yémen, est « une honte humanitaire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’armée Libyenne : les renforts des milices de Haftar se dirigent vers l’ouest du...

L’armée libyenne a annoncé, dimanche, que de grands renforts militaires de la milice du général putschiste Khalifa Haftar, ont été repérés dans la ville de Benghazi (Est de...

Arabie saoudite : Ben Salmane rencontre le Secrétaire d’État américain, Pompeo, à Neom

Le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane a rencontré, dimanche, le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, dans la ville de Neom, dans le nord-ouest...

Médias israéliens : Netanyahou a tenu une réunion secrète avec Ben Salmane en Arabie...

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, et le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, ont tenu une réunion tripartite, hier dimanche,...

Libye : La Russie protège les Kaniyats et les Émirats arabes unis approvisionnent les...

La Russie a empêché, vendredi, le comité de sanctions au Conseil de sécurité international d’intégrer les milices libyennes des Kaniyats sur la liste des...

Arabie saoudite : Tortures et menaces, voici les nouvelles révélations sur les interpellations du Ritz

Le journal britannique, The Guardian, a révélé jeudi de nouveaux détails sur l’affaire des interpellations du Ritz, dont les faits se sont déroulés en...