dimanche, mars 7, 2021

Washington rejette l’appel irakien au retrait des troupes

Le département d’État américain a annoncé vendredi qu’aucun responsable américain se rendant en Irak ne discutera du retrait des forces américaines, rejetant la requête antérieure du gouvernement irakien demandant aux deux parties de commencer à travailler sur ce processus.

« Pour le moment, toute délégation envoyée en Irak sera consacrée à discuter de la meilleure façon de réengager notre partenariat stratégique, pas de discuter du retrait des troupes, mais de la position correcte et appropriée de notre force au Moyen-Orient », a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d’État, Morgan Ortagus.

Selon le communiqué, la présence militaire américaine en Irak vise à poursuivre la lutte contre l’État islamique et à protéger les Américains, les Irakiens et les partenaires de la coalition.

Le communiqué du département a été publié après une conversation téléphonique qui a eu lieu plus tôt dans la journée entre le Premier ministre irakien par intérim, Adel Abdul Mahdi, et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo. Lors de cette conversation, le premier a demandé à Washington « d’envoyer des délégués en Irak pour définir les mécanismes de mise en œuvre de la résolution du Parlement irakien concernant le retrait des forces (étrangères) d’Irak en toute sécurité », selon le gouvernement irakien.

L’appel téléphonique est intervenu dans un contexte de tensions particulièrement élevées entre l’Iran et les États-Unis sur le sol irakien.

Dimanche, le Parlement irakien a adopté une résolution demandant au gouvernement de mettre fin à la présence des forces étrangères en Irak, deux jours après l’assassinat ciblé du commandant iranien Qassem Soleimani.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos