lundi, novembre 29, 2021

Yémen : 123 cadavres ramassés après la frappe de la coalition arabe sur Dhamar

Courrier arabe

Des sources médicales yéménites ont annoncé avoir ramassé 123 cadavres appartenant aux victimes de la frappe aérienne, lancée par la coalition arabe sur un centre de détention dirigé par les Houthis, dans le gouvernorat de «Dhamar», au centre du pays.

Un responsable au ministère de la Santé, affilié au groupe des Houthis a déclaré que les recherches se poursuivaient, dans les décombres d’un centre qui comptait 170 détenus, notant que les chances de retrouver des survivants étaient minimes.

De leur part, des responsables onusiens avaient dénoncé la frappe, au moment où la Croix-Rouge internationale avait dénié les déclarations où la coalition prétendait avoir attaqué un entrepôt d’armes appartenant au groupe des Houthis.

De son côté, l’envoyé des Nations Unies au Yémen «Martin Griffith» a dénoncé la frappe «qui avait ciblé des dizaines de détenus partisans du gouvernement du président «Hadi Mansor Abed Rabou»», affirmant lors d’un communiqué conjoint avec la coordinatrice onusienne des droits de l’homme au Yémen «Lis Grandy» que «le prix des vies humaines dans la guerre au Yémen est devenu intolérable et les raids tragiques devront s’arrêter».

Griffith appela la coalition arabe à lancer une enquête au sujet du bombardement de Dhamar, et de juger les responsables, signalant que le seul moyen de mettre fin à la souffrance au Yémen, était de régler le conflit armé au plus vite.

Précédemment, le porte-parole de la coalition arabe «Turki al-Maliki» avait déclaré que les raids étaient lancés contre «une cible légitime» et que la coalition avait pris les mesures nécessaires pour éviter les civils lors de l’opération.

La coalition avait parlé d’un entrepôt où son ennemi stuquait des drones et des missiles, alors que les médias des Houthis avaient diffusé hier des photos terrifiantes d’un site qui a été complètement détruit, où paraissaient des cadavres déchiquetés et d’autres ensevelis sous les décombres.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos