mardi, mai 11, 2021

Yémen : Escalade militaire à Abyin, avec le rassemblement des troupes soutenues par les EAU  

Courrier arabe

Au Yémen, des sources locales au gouvernorat d’«Abyin» ont rapporté vendredi, que des troupes alliées des Émirats arabes unis (EAU) se rassemblaient pour empêcher le passage des forces gouvernementales vers «Aden».

«Après que les Forces de la sécurité présidentielle, affiliées au gouvernement, étaient arrivées à la ville de «Chakra», les forces des «Brigades al-Hizam», alliées aux EAU avaient envoyé d’importants renforts à Abyin, durant les dernières 48 heures», racontèrent les sources aux médias.

Le regroupement militaire des forces anti-gouvernementales se présente malgré les efforts de réconciliation, fournis par l’Arabie saoudite, qui dirige la coalition arabe présente au pays.

Le conseil transitionnel accuse le gouvernement 

Par ailleurs, le porte-parole du conseil transitionnel du sud, «Nizar Haytham», a déclaré jeudi, en parlant des évolutions sur terrains, que «le gouvernement ne respectait pas les termes de l’accord de Riyad, et ce en envoyant constamment des troupes armées au sud».

«Le conseil confirme avoir tous les droits pour défendre ses terres, et affirme sa capacité à repousser toute force, qui dépasse les lignes territoriales», avait-il ajouté, en appelant les forces gouvernementales à se retirer avant qu’un conflit ne se déclenche.

Abyin représente le portail d’accès vers l’Est de la ville d’Aden, la ville est la seule position stratégique désormais sous le contrôle des forces du conseil transitionnel du sud, soutenu par les EAU, après que les forces gouvernementales avaient pu s’imposer à «Shabwah» et aux environs.

Sachant, qu’il était convenu, selon les termes de l’accord de Riyad signé en novembre dernier, que les troupes des deux parties devront se retirer de chacune de zones précises, sauf que l’escalade à Abyin reflète la complexité de son application.

Sensé former un gouvernement où les responsables gouvernementaux et ceux du conseil se partageront les taches, les analystes redoutent que l’accord de Riyad, dont l’application concrète dépend du retrait des troupes du conseil transitionnel de la ville d’Aden et de sa livraison aux forces gouvernementales, «sera voué à l’échec, à cause de l’entêtement des rebelles».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos