jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Yémen: Les Houthis bombardent un comité gouvernemental à «al-Houdeida»

Courrier arabe

Le colonel «Mohammed Eidah», le président de la commission gouvernementale yéménite à la chambre de la concordance du redéploiement des soldats à «al-Houdeida» a annoncé que lui et son équipe, avaient été victimes de bombardement continuel, mené par les Houthis, avec des missiles balistiques, dimanche matin.

«Mohammed Eidah» signala, lors d’un tweet, que les Houthis avaient commencé à lancer de missiles, alors que son équipe se trouvait au siège gouvernemental sud du gouvernorat côtier d’«al-Houdeida».

«Nous avons été bombardés, et nous rêvons toujours d’une résolution pacifique menée par un envoyé infidèle et un général enchaîné au bateau des Nations unies», avait-il ajouté, en attaquant l’envoyé spécial des Nations unies (ONU).

Dans ce contexte, le Parlement yéménite, qui estima que ««Martin Griffiths», l’envoyé spécial de l’ONU, avait contraint les décisions onusiennes concernant le Yémen», a appelé le gouvernement à rompre toutes relations avec lui.

Toutefois, il convient de rappeler qu’en décembre dernier, le gouvernement yéménite et lesgroupe des Houthis avaient établi un accord en Suède, au sujet de la situation à «al-Houdeida», imposant le retrait des troupes des Houthis de la région, en vue de négociations pour résoudre la guerre sanglante au pays.

Une guerre, considérée par plusieurs observateurs, comme étant le résultat de conflits régionaux, entre l’Arabie saoudite et l’Iran, qui engendra la pire crise humanitaire au monde, avec des milliers de personnes tuées en 5 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos