vendredi, décembre 4, 2020

Yémen : Les milices soutenues par les Émirats arabes unis tournent le dos aux médiations saoudiennes et s’empennent à Abin

Courrier arabe

Le ministère yéménite des Affaires étrangères a mis en garde contre l’escalade militaire des milices du conseil transitionnel du sud, soutenues par les Émirats arabes unis (EAU), signalant que l’attaque des institutions de l’ordre à «Abin» mettait en péril les médiations saoudiennes.

«Mohamed al-Hadrami», le vice-ministre des Affaires étrangères a déclaré à travers le compte officiel du ministère sur Twitter: «L’escalade non justifiée des forces du conseil transitionnel, soutenues par nos frères des EAU à Abin est inadmissible, et entrave les efforts de nos frères saoudiens», en parlant de la médiation saoudienne mise en place en vue de résoudre le conflit entre les milices du conseil, et les forces du gouvernement légitime.

Abin, vers une extension de la domination des milices

Au sujet de la situation dans la ville du sud du Yémen, l’agence turque «Anadolu» a rapporté, selon une source yéménite que «les forces de l’ordre -disciples du conseil transitionnel- encerclaient le centre de police d’Abin, et le siège des forces spéciales avec des véhicules blindés et de lourds dispositifs militaires».

La source, qui avait tenu à rester anonyme, a aussi signalé que «les milices du conseil demandaient à la police de se retirer de la ville, et d’abandonner les institutions gouvernementales», en parlant de médiations locales pour calmer les tensions et éviter les pertes humaines.

La coalition se fragilise-t-elle ?

Après la publication de plusieurs rapports médiatiques, «prouvant qu’Aden a été livrée aux milices avec le consentement de l’Arabie saoudite, malgré ses désaccords avec les EAU», le porte-parole de la coalition arabe, Turki al-Maliki, a parlé d’un retrait effectif des troupes du conseil transitionnel.

Al-Maliki a noté, lundi, lors d’une conférence de presse que «Les escalades des forces du conseil transitionnel à Aden est désolante, du fait que les événements aient pris un tournant dangereux», il expliqua que «les forces de la coalition arabe collaboraient avec toutes les fractions politiques, et avec le gouvernement légitime pour parvenir à calmer la situation, et à engager un dialogue politique».

Ces évolutions se présentent après que les forces de la police, et ceux de l’ordre, à Abin avaient pris part avec le gouvernement yéménite, et avaient dénoncé le coup d’état des milices du conseil à Aden.

Notant que la semaine dernière, les forces de l’ordre soutenues par les EAU avaient pris le contrôle de plusieurs institutions gouvernementales à Aden, après quatre jours de violents combats, où plus de 70 civils ont été tués et 260 autres grièvement blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...

Yémen: 9 civils tués dans un bombardement des Houthis

Neuf civils ont été tués et sept autres ont été blessés, jeudi, par des bombardements de rebelles Houthis sur le complexe industriel et commercial...

Bloomberg : vers une réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar tentent de parvenir à un accord pour résoudre leur différend de longue date, sous la pression de l'Administration du Président sortant Donald...