lundi, septembre 26, 2022

Les musulmans au pays arabes appellent au boycott des produits français, après les images diffusées en France insultant le prophète Mahomet

Courrier arabe

Le hashtag «مقاطعة_المنتوجات_الفرنسية» (boycotter les produits français) s’est placé, aujourd’hui vendredi, en tête de la liste des trends Twitter dans plusieurs pays, en réponse aux images insultant le prophète Mahomet, qui furent publiées par les médias français.

Depuis l’affaire de la décapitation du professeur français, qui avait proposé une image insultant le prophète Mahomet à ses élèves, une guerre médiatique s’est déclenchée sur les réseaux sociaux, contre les musulmans, les qualifiant de «terroristes», poussant plusieurs observateurs à dénoncer «une provocation».

«Boycotter les produits français»

Des milliers d’internautes ont réagi, depuis le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, l’Arabie saoudite, le Qatar et le Koweït, appelant à «boycotter les produits français», en retweetant des séquences qui demandent à répondre aux attaques lancées contre les symboles religieux de l’islam en France.

Au Koweït, le président du conseil des associations de consommation a envoyé une lettre, demandant aux associations du pays de «boycotter tous les produits fabriqués en France et proclamant qu’ils soient retirés des marchés».

Plusieurs activistes ont publié un exemplaire de la lettre, ainsi que des images, démontrant les rayons qui furent auparavant chargés de produits français, complétement vides.

Depuis l’Arabie saoudite, plusieurs ont signalé que la position abordée par le président français Emmanuel Macron, et lors de laquelle il avait souligné sur l’importance de la liberté d’expression au pays, était «une incitation contre l’islam et une provocation aux musulmans».

De même, les internautes saoudiens ont signalé que «la campagne visait à boycotter les produits fabriqués par la France, afin d’infliger à cette dernière des pertes économiques, en réponse aux dessins portant atteinte à l’image du prophète Mahomet et aux attaques lancées par le régime français contre l’islam et les musulmans».

Aussi au Maroc, plusieurs ont publié des tweets, refusant les déclarations d’Emmanuel Macron et dénonçant le fait que «les responsables français cherchent à provoquer les musulmans».

En Tunisie, la ville d’al-Zahrouni a organisé des manifestations, pour exprimer la colère polaire vis-à-vis des déclarations du président français, brulant le drapeau de la France et insistant sur la symbolique du prophète Mahomet.

 

Alors que depuis l’Algérie, plusieurs ont partagé des images datant de l’époque coloniale, où des soldats français exhibaient les cranes de révolutionnaires algériens qu’ils assassinaient et soulignant le fait que «le peuple français est un peuple barbare et inhumain».

D’autres ont, de leur côté, partagé des images d’Hitler à Paris, devant la Tour Eiffel, rappelant aux Français leur histoire tachée par «la défaite et la honte».

Les déclarations provocatrices de Macron

Lors de certaines de ses déclarations, le président français avait affirmé que «la France jouissait d’une liberté d’expression», autorisant la republication des caricatures de Charlie hebdo.

Il avait également déclaré des suites de la décapitation du professeur français, par un jeune tchétchène : «Il est inadmissible qu’un individu désobéisse à la loi de la république au nom de la religion ou d’une force étrangère».

Le chef de l’Etat français avait également souligné la nécessité de «structurer l’islam» en France, lors de son discours le 2 octobre, sans oublier le projet de loi sur la lutte contre «les séparatismes» en France qui s’ajoute à une longue liste de déclarations rejetées par les musulmans.

Dernières infos

Tunisie : L’accord avec le FMI va-t-il sauver le pays ?

Après des mois de négociations, le gouvernement tunisien a...

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Le Qatar annonce la fin de la mission de son équipe technique à l’aéroport de Kaboul

Le Qatar a annoncé, samedi, que son équipe technique...

À ne pas rater

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Le ministre émirati des Affaires étrangères rencontre le président israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis...

Tunisie : L’accord avec le FMI va-t-il sauver le pays ?

Après des mois de négociations, le gouvernement tunisien a évoqué une possibilité de conclure un accord avec le FMI (Fonds monétaire international) d’ici fin...

Paris : Les forces de l’ordre utilisent du gaz lacrymogène contre des manifestants devant l’ambassade d’Iran

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants mobilisés dimanche devant l’ambassade d’Iran à Paris. Selon des vidéos relayées...

Iran: le bilan des manifestations s’alourdit à 35 morts

Les médias iraniens ont révélé, vendredi, que le bilan des manifestations contre la mort de la jeune femme, Mahsa Amini, après son arrestation par...

Le prince héritier saoudien et le chancelier allemand discutent des relations bilatérales

L’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a annoncé, jeudi, que l’inscription automatique des électeurs non-inscrits sur le registre électoral, à l'occasion des élections...

2 Commentaires

  1. Est-il normal de bruler le drapeau Français ? J’appelle le peuple Français a boycotter la Tunisie comme destination touristique !:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here