-0.7 C
New York
vendredi, mars 1, 2024

Buy now

spot_img

Macron termine sa visite en Algérie avec la signature d’un accord de « partenariat renouvelé »

Le président français, Emmanuel Macron, a terminé sa visite de trois jours en Algérie, ce samedi, par la signature à Alger, d’un accord de « Partenariat renouvelé entre l’Algérie et la France ».

S’adressant brièvement aux journalistes présents au palais présidentiel pour assister à la signature de l’accord, le chef d’État algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré que la visite de son homologue français était « nécessaire, excellente et très réussie ».

Il a souligné que les deux pays vont également « agir ensemble dans beaucoup de domaines en dehors de l’Algérie et la France », estimant que « ce rapprochement va nous permettre d’aller très très loin » et que cette visite « a permis un rapprochement qui n’aurait pas été possible sans la personnalité même du président Macron ».

Abdelmadjid Tebboune a également rappelé le sommet de très haut niveau qui a réuni à Alger les présidents et les services de sécurité des deux pays, la veille, « pour la première fois depuis l’indépendance » de l’Algérie en 1962, et annoncé des actions communes « dans l’intérêt de notre environnement géopolitique ».

Pour sa part, le chef d’État français a déclaré que sa visite a permis de traiter de « tous les sujets sensibles » entre les deux pays. Il a estimé que cet accord de « partenariat renouvelé » va permettre de faire en sorte que « l’intimité se renforce en ayant un dialogue permanent sur tous les sujets, y compris les sujets qui nous empêchaient d’aller de l’avant, car ils revenaient sans cesse », Emmanuel Macron citant notamment la question de « la mémoire » entre les deux pays et leur histoire qu’il voudrait commune.

L’accord de « partenariat renouvelé »

« La Déclaration d’Alger pour un Partenariat renouvelé entre l’Algérie et la France, signée par les présidents respectifs, Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron, prévoit que les deux pays « rehaussent leurs concertations politiques », notamment à travers un « Haut conseil de coopération » au niveau des chefs d’État, qui vise à « approfondir dans un esprit de confiance et respect mutuels, des réponses adaptées aux questions bilatérales, régionales et internationales ».

Cette déclaration « fournit un cadre pour concevoir une vision commune et une démarche étroitement concertée pour faire face aux nouveaux défis globaux (crises globales et régionales, changement climatique, préservation de la biodiversité, révolution numérique, santé…) ».

Au cours de sa visite de trois jours en Algérie, le chef d’État français a eu de longs échanges avec son homologue algérien, soulevant des questions ayant mené par le passé à la discorde entre l’Algérie et la France.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, jeudi soir, après un entretien en tête-à-tête de plus de deux heures, Emmanuel Macron avait annoncé que les deux présidents avaient décidé de « mandater ensemble une commission mixte d’historiens, ouvrant nos archives et permettant de regarder l’ensemble de cette période historique qui est déterminante pour nous, du début de la colonisation à la guerre de libération, sans tabou, avec une volonté de travail libre, d’accès complet à nos archives ».

Parmi les autres questions soulevées au cours de cette visite, figure également celle des visas, dont la France avait décidé à l’automne dernier de diviser le nombre octroyé par deux.

Quatre autres accords signés entre l’Algérie et la France

Au cours de la cérémonie organisée en présence de la presse, ce samedi, Emmanuel Macron et son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, ont assisté à la signature de quatre autres accords entre les deux pays.

Les accords signés, ce samedi 27 août 2022, entre la République Algérienne et la République Française sont :

– « La Convention de coopération scientifique entre l’Institut Pasteur d’Algérie et l’Institut Pasteur » ;

– « L’Accord de coopération scientifique entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la République Algérienne (Direction générale de la Recherche scientifique et du développement technologique) et le Centre national de la Recherche scientifique de la République Française » ;

– « La Déclaration d’intention entre le ministère algérien de la Jeunesse et des Sports et le ministère français des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques » ;

– « L’Accord entre le Gouvernement algérien et le Gouvernement français portant sur la mise en place d’un Partenariat renforcé algéro-français pour l’Enseignement supérieur et la Recherche Scientifique », signé par le chef de la Diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra et son homologue française, Catherine Colonna ;

et

– « La Déclaration d’Alger pour un Partenariat renouvelé entre l’Algérie et la France, signée par les présidents respectifs, Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Affaire de l’activiste algérienne: la France estime « avoir protégé une ressortissante française »

La France a réagi officiellement, ce jeudi, à l'affaire de l'exfiltration de la gynécologue et activiste algérienne, Amira Bouraoui, qui a suscité la colère...

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour « consultations »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a rappelé, ce mercredi, l'ambassadeur d'Algérie à Paris (France), Saïd Moussi, "pour consultations", a indiqué la présidence algérienne, dans...

Algérie : Tebboune effectuera sa première visite en France au mois de mai

La présidence algérienne a annoncé, dimanche, une visite prochaine en France du président du pays, Abdelmadjid Tebboune, prévue pour le mois de mai prochain,...

Passé colonial français en Algérie : Macron refuse de « demander pardon »

Le Président français, Emmanuel Macron a affirmé qu'il "ne demandera pas pardon à l'Algérie" pour le passé colonial de son pays. S'exprimant dans une...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici