5.9 C
New York
mardi, mars 5, 2024

Buy now

spot_img

Algérie : La famille d’un détenu du Hirak mort en prison porte plainte contre l’Etat

Les avocats du détenu d’opinion, Hakim Debbazi, décédé, le 24 avril dernier en prison, ont déposé, ce mercredi, une plainte au nom de sa famille contre l’Etat algérien. L’action a annoncé Heloise Sadeg, avocate et tante maternelle du détenu, porte sur « non-assistance à personne en danger » et « homicide involontaire ».

La plainte, selon cette avocate citée par le comité pour la libération des détenus d’opinion, a été déposée auprès du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger. Les avocats de la famille du détenu considèrent que « le directeur de la prison de Koléa à l’ouest d’Alger, le directeur général des prisons, le juge d’instruction, le ministre de la Justice et l’Etat algérien sont « responsables de ce drame national qui a ému toute l’Algérie en plein mois de ramadan ».

Ils condamnent également le « silence assourdissant » du ministère de la Justice qui « n’a toujours pas donné d’explication ou fait une autopsie pour déterminer les causes réelles du décès du détenu politique ».

Arrêté en février dernier, Hakim Debbazi, 55 ans et père de trois enfants, a été « retrouvé mort dans des circonstances troubles dans la prison de Koléa », où il attendait la programmation de son procès ».

Juste après l’annonce de son décès, des organisations algériennes et internationales ont réclamé l’ouverture d’une enquête indépendante. « Le décès du détenu d’opinion Hakim Debbazi en détention provisoire depuis le 22 février 2022, remet violemment en surface la question des détenus politiques et d’opinion, les conditions de leur détention et l’abus dans le recours au mandat de dépôt dans notre pays », avait précisé le Front contre la répression et pour les libertés dans un communiqué rendu public.

«Nous considérons que la généralisation de la détention provisoire, censée être l’exception, est une mesure coercitive illégale et injustifiée, elle remet gravement en cause les droits élémentaires de la personne humaine », avait ajouté la même source.

Pour sa part, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) interpelle les autorités judiciaires pour leurs demander d’informer l’opinion nationale sur les «circonstances et causes de la disparition tragique de Hakim Debbazi ». « Les plates-formes et réseaux sociaux ont largement diffusé l’information du décès d’un détenu d’opinion à la prison de Koléa. Les autorités judiciaires sont tenues d’informer l’opinion publique sur tous les détails, circonstances et causes de cette disparition tragique », avait insisté l’ONG algérienne.

L’institut des études sur les droits de l’homme du Caire en Egypte (CIHRS) a appelé également dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, les « autorités algériennes à ouvrir une enquête indépendante et approfondie sur la mort du militant du mouvement populaire et prisonnier d’opinion Hakim Debbazi, dont la mort est intervenu dans des circonstances mystérieuses ».

Amnesty International et EuroMed Rights ont affirmé, de leur côté, « qu’une enquête judiciaire indépendante doit être mise en place pour éclaircir les circonstances de ce décès ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Affaire de l’activiste algérienne: la France estime « avoir protégé une ressortissante française »

La France a réagi officiellement, ce jeudi, à l'affaire de l'exfiltration de la gynécologue et activiste algérienne, Amira Bouraoui, qui a suscité la colère...

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour « consultations »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a rappelé, ce mercredi, l'ambassadeur d'Algérie à Paris (France), Saïd Moussi, "pour consultations", a indiqué la présidence algérienne, dans...

Algérie : Tebboune effectuera sa première visite en France au mois de mai

La présidence algérienne a annoncé, dimanche, une visite prochaine en France du président du pays, Abdelmadjid Tebboune, prévue pour le mois de mai prochain,...

Passé colonial français en Algérie : Macron refuse de « demander pardon »

Le Président français, Emmanuel Macron a affirmé qu'il "ne demandera pas pardon à l'Algérie" pour le passé colonial de son pays. S'exprimant dans une...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici