19.8 C
New York
mercredi, mai 22, 2024

Buy now

spot_img

Algérie : le gouvernement fixe les montants des augmentations salariales et des retraites

Les autorités algériennes ont fixé les augmentations salariales devant être en vigueur dès le mois de janvier 2023.

Étalée sur une année, la décision concerne les salaires des fonctionnaires, les pensions de retraite ainsi que l’allocation chômage destinée aux jeunes.

La valeur des augmentations, oscillant entre 14 dollars et 90 dollars, a été révélée à l’issue de la réunion du conseil des ministres, réuni dimanche et dont le communiqué a été rendu public en fin de soirée.

La première décision a concerné les salariés de la fonction publique qui auront droit à une majoration de 47% de leurs salaires, cumulée entre 2022, 2023 et 2024.

Les augmentations dont ils bénéficieront seront de 4500 dinars algérien (31 dollars) et 8500 dinars (61 dollars), selon les catégories. Actuellement, le salaire moyen dans la fonction publique est de 40 000 dinars (290 dollars), alors que le Smig (salaire minimum garanti) est de 20 000 dinars (145,43 dollars).

Selon le ministre algérien du Travail, certaines catégories de fonctionnaires, à l’image des enseignants, gagneront, à la faveur de cette décision, jusqu’à 13000 dinars (94 dollars).

L’autre catégorie concernée par la décision du conseil des ministres est celle des retraités.

Le gouvernement algérien a décidé de revoir à la hausse le seuil minimum de la pension de retraite en Algérie à quinze-mille dinars (109 dollars) pour ceux qui percevaient une pension inférieure à dix-mille dinars (72 dollars) et à vingt-mille dinars (145 dollars) pour ceux qui percevaient une pension de quinze-mille dinars (109 dollars), pour l’harmoniser avec le seuil minimum des salaires qui a lui aussi augmenté de 18 000 DA (130 dollars) à 20 000 DA (145,43 dollars) depuis 2021.

La troisième et dernière catégorie touchée par ces augmentations est celle des jeunes chômeurs.

Ces derniers verront leur allocation, créée en 2021, augmenter d’environ 14 dollars pour passer de 13 000 dinars (94 dollars) à 15 000 dinars (109 dollars).

Cette allocation est, a précisé le communiqué du conseil des ministres, « nette d’impôts » et les bénéficiaires auront, en plus, une prise en charge par l’Etat des charges de la couverture sanitaire.

Pour encourager les jeunes chômeurs à s’intégrer dans le monde du travail, le chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, lit-on dans ce communiqué, « a enjoint au gouvernement d’introduire davantage de facilitations pour la création d’entreprises économiques dans différents domaines à même d’intégrer l’Algérie dans l’économie intelligente ».

« Le délai de création d’une entreprise économique au niveau de l’administration ne doit pas dépasser un mois », a-t-il exigé.

Abdelmadjid Tebboune a également mis l’accent sur « la nécessité d’aligner la grille des salaires d’abord sur le pouvoir d’achat, puis sur le soutien continu destiné à la catégorie socialement vulnérable, en tenant compte de la valeur du travail et du développement de la production en tant que principales références pour la revalorisation des salaires ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Affaire de l’activiste algérienne: la France estime « avoir protégé une ressortissante française »

La France a réagi officiellement, ce jeudi, à l'affaire de l'exfiltration de la gynécologue et activiste algérienne, Amira Bouraoui, qui a suscité la colère...

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour « consultations »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a rappelé, ce mercredi, l'ambassadeur d'Algérie à Paris (France), Saïd Moussi, "pour consultations", a indiqué la présidence algérienne, dans...

Algérie : Tebboune effectuera sa première visite en France au mois de mai

La présidence algérienne a annoncé, dimanche, une visite prochaine en France du président du pays, Abdelmadjid Tebboune, prévue pour le mois de mai prochain,...

Passé colonial français en Algérie : Macron refuse de « demander pardon »

Le Président français, Emmanuel Macron a affirmé qu'il "ne demandera pas pardon à l'Algérie" pour le passé colonial de son pays. S'exprimant dans une...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici